Burkina : les élections présidentielle et législatives auront lieu le 11 octobre

Yacouba Isaac Zida (g) et Michel Kafando (d), à Ouagadougou. © AFP

Le président Michel Kafando, s'exprimant devant la presse jeudi à Ouagadougou, a annoncé que les élections présidentielle et législatives se tiendraient le dimanche 11 octobre.

Mis à jour le 23/01 à 8h00.

Les discussions sont closes. Le calendrier est acté : les élections présidentielle et législatives se dérouleront le 11 octobre, a annoncé ce jeudi 22 janvier le président de la transition Michel Kafando lors d’une conférence de presse en marge d’une rencontre avec les patrons des médias au palais présidentiel, à Ouagadougou.

Pour respecter le consensus émergent sur la date des futurs scrutins, cruciaux pour l’avenir du pays dans l’ère post-Compaoré, Kafando avait le choix entre deux dates proposées lundi par les partis politiques, le gouvernement et la Commission électorale nationale indépendante (Ceni) : le 20 septembre ou le 11 octobre.

Le chef de l’État a opté pour la seconde car, selon lui, la première correspondait à la fin de la saison des pluies, marquée par de multiples travaux champêtres, et impliquait des risques d’organisation et de forte abstention.

"Nous mettons un point d’honneur à réussir ces élections"

Le régime de transition burkinabè, incarné par le binôme Michel Kafando-Isaac Zida, doit s’effacer après l’élection d’un nouvel exécutif. "Nous mettons un point d’honneur à réussir ces élections" car elles constituent "l’objectif final de la transition", a assuré le président, ajoutant que son équipe remettra "officiellement" le pouvoir à un gouvernement démocratiquement élu "en novembre 2015".

Michel Kakando a cependant "définitivement" exclu le vote de ses millions de compatriotes vivant hors du Burkina, bien qu’une disposition en ce sens a été inscrite dans la Constitution depuis 2005, sans jamais être appliquée.

(Avec AFP)