CAN 2015 : la Tunisie assomme les Chipolopolos

Écrit par Camille Belsoeur

L'attaquant zambien Mayuka au duel avec le gardien tunisien Mathlouthi. © Themba Hadebe/AP/SIPA

Les Zambiens, longtemps dominateurs, ont ouvert le score par Emmanuel Mayuka à l'heure de jeu. Mais les Chipolopolos ont ensuite payé leurs occasions manquées. Résultat, c'est la Tunisie qui a arraché la victoire en fin de match (2-1), grâce à deux buts d'Aikaichi et Chikhaoui, et qui prend la tête du groupe B. 

À eux deux, Kalaba et Mayuka, les deux stars des Chipolopolos, ont bousculé dans les grandes largeurs la Tunisie, jeudi 22 janvier, sur la pelouse d’Ebebiyin. Mais dans un match qu’il a eu la possibilité de plier 10 fois, le champion d’Afrique 2012 a finalement payé ses nombreuses occasions manquées. Longtemps transparents, les Aigles de Carthage ont en effet égalisé sur corner à la 70e grâce à Akaichi, buteur. Avant de prendre l’avantage à la 88e sur une tête de Yassine Chikhaoui. Avant cela, les Chipolopolos avaient ouvert le score grâce à Mayuka à l’heure de jeu. Dans un groupe où les matchs nul s’étaient multipliés comme des petits pains lors de la première journée, la Tunisie s’offre un boulevard vers les quarts de finale. Pour la Zambie, tout se complique. 

>> À lire aussi : L’exploit du Congo de Claude Le Roy

Un penalty oublié

Dès la 3e minute, l’arbitre Aboubacar Mario oubliait de siffler un pénalty en faveur de la Tunisie. Suite à une belle action collective, Khazri tentait un dribble sur Sunzu, mais le défenseur zambien stoppait le ballon de la main à l’intérieur de la surface de réparation. Placé à quelques mètres de l’action, l’arbitre guinéen fit signe aux joueurs de poursuivre le jeu. À tort. 
 
Les ratés des Zambiens en première mi-temps
 
En première-mi temps, les Chipolopolos se créent des occasions à la pelle. Mais les attaquants zambiens ratent tout dans le dernier geste. À l’image d’Emmanuel Mauyka qui, seul aux six mètres face au but tunisien après une énorme erreur d’Abdennour lobé par un rebond, manque complètement sa reprise à la 44e minute. Trois minutes plus tôt, l’avant-centre des Zambiens avait eu une grosse opportunité sur un long centre, mais son smash de la tête filait droit sur Mathlouthi, le gardien tunisien. Dans tous les bons coups, le capitaine Kabala décocha lui aussi plusieurs frappes (15e, 33e, 35e). Les deux joueurs se rattraperont en deuxième mi-temps, avec Kabala auteur de la passe décisive pour Mayuka qui ouvrait le score (1-0, 59e). 

Le tournant du match : la blessure de Mayuka

À la 68e, Mayuka se jette sur un centre-tir de Kabala, alors que le but tunisien est grand ouvert. Mais l’attaquant de Southampton est trop court et se blesse en taclant le ballon. Homme fort du disposif des Chipolopolos, il sort sur civière. Dans les seconds suivantes, la Tunisie, transparente jusqu’alors, égalise sur un corner. C’est Akaichi qui, seul au second poteau, reprend parfaitement une déviation de Ben Youssef (1-1). 
 

Déjà 200 000 inscrits


Chaque jour, recevez par mail les actus Jeune Afrique à ne pas manquer


Curieux ? Voici un aperçu des newsletters ici