Logistique terrestre : CMA CGM défie Bolloré en Afrique

Par Jeune Afrique

CMA CGM dessert 43 pays africains. © CMA CGM

Présent uniquement sur les côtes africaines, le transporteur maritime français CMA CGM investit de plus en plus le segment de la logistique terrestre sur le continent, dont son compatriote Bolloré est le leader.

Alors qu’il n’était jusqu’ici présent que sur les côtes africaines, notamment via sa filiale Delmas, CMA CGM a lancé ces derniers mois un plan majeur d’expansion terrestre.

Le numéro trois mondial du transport maritime en conteneurs s’appuie notamment sur le réseau d’agents qu’il a mis en place dans les pays enclavés. Et, sous la houlette d’Alexis Michel, le directeur central du groupe chargé de la logistique terrestre, quatre personnes se consacrent désormais à temps plein au développement de partenariats pour construire des ports secs et constituer des flottes de camions.

Initiatives

Des alliances ont été scellées en Angola, au Mozambique, au Ghana et en Afrique du Sud, où CMA CGM a monté une coentreprise de transport par chemin de fer et par route, CC Inter Africa. Après plusieurs initiatives au Sénégal, un port sec sera inauguré à Douala le 19 février et un autre sera ouvert à Oran dans quelques jours, a appris Jeune Afrique.

Une filiale terrestre sera créée cette année en RD Congo. Au total, l’équipe de CMA CGM, présidé par Jacques Saadé, a plus d’une dizaine de projets dans ses cartons. Avec un objectif : bâtir rapidement un réseau concurrent de celui de Bolloré, qui reste encore son premier partenaire sur le continent.

>>> Rodolphe Saadé, CMA CGM : « Nous voulons à tout prix grandir avec l’Afrique »