Sénégal : Toro Gold obtient une concession minière de 15 ans à Mako

Par - à Dakar

Vue du site minier de Sabodala Gold Operations au Sénégal. © DR

Le projet aurifère de Mako à Kédougou (700 km au sud-est de Dakar) va passer à la vitesse supérieure. La compagnie minière Toro Gold vient d’obtenir une concession d’une durée de 15 ans auprès du gouvernement sénégalais. Environ 177 millions de dollars d'investissements sont prévus.

 

Le décret a été signé le 14 juillet par le président Macky Sall, « à l’issue de négociations constructives et fructueuses avec le gouvernement du Sénégal, sur les aspects techniques, environnementaux, sociaux et fiscaux du projet au cours de l’année 2015 et du premier semestre de 2016 », a annoncé le britannique Toro Gold dans un communiqué de presse publié le vendredi 22 juillet.

L’octroi de la concession minière va permettre à Toro Gold Sénégal de « finaliser la levée de financements dédiés au développement du projet », à travers un emprunt de 100 millions de dollars et un placement privé de 77 millions de dollars. Ces ressources permettront de boucler la capitalisation intégrale du projet, de financier ses coûts de développement du projet et de couvrir le fonds de roulement ainsi que les coûts d’exploitation.

Premier lingot au premier trimestre 2018

La compagnie compte bientôt désigner les entreprises chargées de la construction de la mine, prévue pour durer 18 mois. L’objectif de Toro Gold est de produire les premiers lingots au premier trimestre de 2018.

La mine d’or de Mako sera le deuxième site aurifère industriel du pays, après celle de Sabodala dans le même périmètre appelé « Fenêtre de Keniéba ».

Selon les estimations du groupe minier, la production de Mako devrait atteindre 140 000 onces d’or par an, durant les 5 premières années d’activité.

Projets miniers de Toro Gold en Afrique

Immatriculé sur le territoire britannique de Guernesey, Toro Gold détient quatre permis d’exploration en Côte d’Ivoire (à Kokumbo, Kounahiri, Boundiali et Ferkessédougou) couvrant une surface totale de 1 500 kilomètres carrés, ainsi que deux permis au Gabon (Zomoko).

Le Sénégal a produit 6,588 tonnes d’or en 2014, selon les derniers chiffres compilés dans le World Mining Data 2016, rapport annuel réalisé par le World Mining Congress.

Déjà 200 000 inscrits


Chaque jour, recevez par mail les actus Jeune Afrique à ne pas manquer


Curieux ? Voici un aperçu des newsletters ici