Les maîtres d’œuvre du train express de Dakar dévoilés

Assemblés à l'usine de Cital, à Annaba, les modèles d'Alstom dominent le marché algérien des tramways. C'est également Alstom qui a remporté le matériel roulant du TER dakarois. © OMAR SEFOUANE POUR J.A.

Le démarrage des travaux de construction du Train express régional (TER), un des projets phares d’infrastructures du mandat de Macky Sall, est prévu à la rentrée prochaine. Après le bouclage de son financement, les candidats à l’exécution du marché de conception et de réalisation des installations de la ligne ferroviaire électrifiée sont connus.

Le projet de construction du Train express régional (TER) entre Dakar et le futur aéroport international Blaise-Diagne (AIBD) vient de franchir une nouvelle étape.

Le marché de conception et de réalisation d’une ligne ferroviaire électrifiée à 2 voies à écartement standard et d’un système ferroviaire avec ripage et renouvellement de la voie métrique (un total de 3 lots) vient d’être attribué, selon l’avis d’attribution de rendu public par l’APIX dans le quotidien l’Observateur du 22 juillet.

488 milliards de F CFA de contrats octroyés

Le consortium international composé du français Eiffage, du sénégalais CSE et du géant turc du BTP Yapi Merkezi est ainsi l’adjudicataire d’un premier lot d’une valeur de 330 milliards de F CFA.

Deux autres groupements français, d’une part d’Engie Ineo, la filiale d’Engie spécialisée en génie électrique, et de Thalès, le groupe d’électronique et de défense français, et d’autre part de trois industriels français, NGE, TSO et Cim associés avec le Consortium sénégalais d’entreprise.

Ces deux groupements ont respectivement remporté les lots 2 (148 milliards de F CFA) et 3 (10 milliards de FCFA) du marché.

Début mai 2016, les partenaires financiers dans la construction de la première liaison ferroviaire rapide du Sénégal, en conclave à Dakar, avaient bouclé un tour de table dont le montant global s’élève à 451 milliards de F CFA (687 millions d’euros).

Au sortir du conseil des ministres mercredi 20 juillet dernier, le chef du gouvernement sénégalais Mahammed Boun Abdallah Dionne a, quant à lui, évoqué une enveloppe globale de 415 milliards de FCFA.