CAN 2015 : derby explosif RDC-Congo en quarts de finale

Écrit par Camille Belsoeur

Un supporter de la RDC à Bata lors du match face à la Tunisie. © Photo AP

La RDC, qui s'est qualifié en décrochant un nul face à la Tunisie lundi (1-1), retrouvera son frère rival, le Congo, en quarts de finale de la CAN 2015. Un derby qui s'annonce électrique. Mais qui n'est pas inédit. 

Au coup de sifflet final sur la pelouse de Bata, les joueurs de la RDC ont serré très fort les poings. Les Léopards ont en effet arraché leur qualification sur le fil dans le groupe B en décrochant un nul face à la Tunisie (1-1). Un seul but dans la rencontre entre la Zambie et le Cap-Vert (0-0) éliminait en effet les hommes de Florent Ibenge, le sélectionneur. Le soulagement des Léopards a pourtant été de courte durée quand ils ont appris dans les secondes suivantes que le Congo, l’autre celui de Brazzaville, serait à leur menu en quarts de finale de la CAN 2015.

>> À lire aussi : La RD Congo rejoint sur le fil la Tunisie en quarts de finale

Un derby du fleuve Congo qui s’annonce explosif entre les deux pays voisins dont les deux capitales, Kinshasa pour la RDC et Brazzaville pour le Congo, ne sont séparées que par quelques kilomètres d’écart de part et d’autre du grand fleuve. Le Lingala pourrait donc bien postuler au statut de langue officielle de la Guinée équatoriale le 31 janvier, jour du match, dans l’enceinte de Bata. "Le Congo est un adversaire redoutable avec un entraîneur (Claude Le Roy) plus que confirmé. Ce sera plus qu’un derby, c’est vraiment un match de famille, qui sera très difficile, et on espère que ce sera plus difficile pour eux", a déclaré le sélectionneur de la RDC Florent Ibenge, après la qualification de son équipe. 

Claude Le Congolais

Cette affiche entre les deux Congo ne sera pas une première. Les Léopards et les Diables rouges se sont déjà croisés à deux reprises dans l’histoire de la CAN. D’abord lors de l’édition 1968, où le Congo Kinshasa – le nom de la RDC à l’époque – l’avait emporté 3-0 face au Congo en phase de poule. Cette année là, la sélection de Kinshasa avait gagné le tournoi. Quatre ans après ce premier choc, les deux équipes se retrouvaient une nouvelle fois en phase de poule, et le Zaïre – la RDC avait encore changé de nom – dominait encore le Congo sur deux buts de Jean Kalala N’Tumba, la légende de l’AS Vita. L’affiche de la CAN 2015 est donc la troisième du genre.

>> À lire aussi : Les trois miracles du Congo de Claude Le Roy

Un homme sera lui au coeur des attentions lors de ce derby. L’entraîneur français Claude Le Roy, vieux routier du football africain avec huits CAN au compteur, qui dirige cette année le Congo, est une vieille connaissance des Léopards. Il a en effet dirigé la sélection de Kinshasa deux fois. D’abord de 2004 à 2006, où la RDC avait atteint pour la dernière fois avant cette année les quarts de finale. Puis, entre 2011 et 2013, où il avait été éliminé pour la seule fois de sa carrière en phase de poule d’une CAN. 

 

Déjà 200 000 inscrits


Chaque jour, recevez par mail les actus Jeune Afrique à ne pas manquer


Curieux ? Voici un aperçu des newsletters ici