Algérie : la cimenterie géante de Sigus sort de terre

Le Gica entend considérablement relever ses capacités de production de ciment pour répondre à la demande nationale. Ici La Grande Cimenterie du Katanga en RDC. © Gwenn Dubourthoumieu pour Jeune Afrique

La nouvelle usine de ciment de Sigus nécessitera un investissement de 51 milliards de dinars (415 millions d’euros) du Groupe industriel de ciments d’Algérie (Gica), le commanditaire public. C’est Thysenkrupp Industrial Solutions, division du groupe allemand ThyssenKrupp AG, qui a été retenu pour la réalisation de la ligne de production « clé en main ».

Implantée sur 102 hectares dans la commune de Sigus, dans la wilaya de Oum El Bouaghi, à 450 km au nord-est d’Alger, la nouvelle cimenterie, dont l’entrée en exploitation est prévue en février 2019, sera dotée d’une capacité de production de 2,2 millions de tonnes de ciment par an.

Depuis 2013, le Gica, qui possède 12 des 14 cimenteries du pays – les deux privées appartenant au cimentier français Lafarge –, a lancé un vaste plan de développement destiné à augmenter la production annuelle de ciment de ses usines de 12 millions de tonnes actuellement à 21 millions de tonnes à l’horizon 2018, l’objectif étant de couvrir les besoins de l’Algérie.

Outre l’usine de Sigus, le plan de développement de Gica doté d’une enveloppe de 154 milliards de dinars (1,2 milliard d’euros), selon un chiffre promu par le Gica, prévoit la construction de deux autres usines de ciment : la cimenterie d’El Bayadh dans la wilaya de Laghouat (sud), dont les travaux ont commencé en janvier, et celle de Beni-Zireg dans la wilaya de Béchar (sud-ouest) dont les travaux n’ont pas encore démarré.

Si le lancement des travaux à Sigus a été très médiatisé, le nom de l’entreprise chargé de sa construction est lui passé plus inaperçu. On en retrouve la trace dans l’appel d’offres international lancé par la Société des ciments Sigus (SCS), une filiale du Gica, fin octobre 2015. Le montant du contrat, selon TSA, s’établit à 310 millions d’euros.

ThyssenKrupp Industrial Solutions était déjà présent dans le ciment algérien, puisque l’industriel avait été retenu en mars 2014 pour réaliser la construction une extension à Aïn El Kebira dans la wilaya de Setif, là où le Gica dispose d’une usine.

Déjà 200 000 inscrits


Chaque jour, recevez par mail les actus Jeune Afrique à ne pas manquer


Curieux ? Voici un aperçu des newsletters ici