Zurich Insurance cède ses dernières opérations en Afrique

Zurich Insurance est présent dans plus de 165 pays et compte 54 000 salariés. © www.zurich.com

L'assureur suisse cède Zurich Insurance Company South Africa, implantée en Afrique du Sud et au Botswana, au groupe canadien Fairfax Financial Holdings. Zurich Insurance, qui réorganise son positionnement stratégique et géographique, avait vendu sa seule autre filiale africaine, au Maroc.

Zurich Insurance achève sa sortie du marché africain.

L’assureur suisse cède sa filiale Zurich Insurance Company South Africa (ZICSA) au conglomérat financier canadien Fairfax Financial Holdings Limited, basé à Toronto.

Dans un communiqué publié le mercredi 06 juillet, Fairfax a annoncé l’acquisition de 100 % de ZICSA, qui compte 800 employés en Afrique du Sud et au Botswana où elle est implantée, ainsi que des investissements au Swaziland et à Maurice. Le montant de cette cession n’a pas été divulgué.

En juin, Zurich avait cédé sa filiale marocaine (dont les revenus représentent environ un tiers de ZICSA) à l’allemand Allianz pour  244 millions d’euros. L’an dernier, en préparation de la cession de sa filiale sud-africaine, Zurich avait racheté les 16 % de ZICSA, cotés à la Bourse de Johannesburg, pour environ 34 millions de dollars.

La cession de Zurich South Africa à Fairfax est sujette à l’approbation des régulateurs. Elle devrait être achevée d’ici fin 2016.

Une « étape clé » pour Fairfax en Afrique

C’est la deuxième opération du groupe canadien sur le continent en deux ans. En 2015, Fairfax avait acquis 7,5 % du réassureur panafricain Africa Re. Très présent sur les marchés de l’assurance et de la réassurance en Amérique du Nord, en Asie et au Brésil, le holding canadien compte une vingtaine de filiales. L’an dernier, ses revenus ont atteint 9,58 milliards de dollars, pour un résultat net de 567,7 millions de dollars.

Dans un communiqué, Prem Watsa, fondateur et PDG de Fairfax Financial, s’est félicité du rachat de ZICSA. « Cette acquisition représente une étape clé dans l’expansion de notre présence dans ce marché important. [ZICSA] est une entreprise de grande qualité, bien connue au niveau régional, avec une équipe de gestion exceptionnelle menée par Edwyn O’Neill », a déclaré Prem Watsa, cité dans un communiqué.

« L’Afrique est un continent qui représente une opportunité de croissance à long terme pour Fairfax, mais où nous avons traditionnellement fait peu d’affaires dans l’assurance commerciale directe », a-t-il ajouté.

Repositionnement stratégique de Zurich

En 2014, ZICSA a réalisé un chiffre d’affaire de 318 millions de dollars, pour un résultat net de 3,6 millions de dollars. L’assureur sud-africain se situe au 16e rang du classement des 100 premiers assureurs africains établi par Jeune Afrique.

En Afrique du Sud, ZICSA se classe au 9e rand, très loin derrière des géants tels que Sanlam (6,3 milliards de dollars de chiffre d’affaires), Liberty Group (3,63 milliards de dollars) et Old Mutual Life Assurance (3 milliards de dollars).

Bien que de taille respectable à l’échelle africaine, ZICSA a semblé trop petit pour répondre aux nouveaux critères de sa maison-mère qui s’est engagée l’an dernier dans un réévaluation stratégique, visant notamment à concentrer ses efforts et ses activités dans les marchés sur lesquels des économies d’échelles sont réalisables. En juin dernier, c’est cet argument qui avait été invoqué pour expliquer la cession de ses opérations au Maroc et à Taïwan.

En 2015, Zurich a réalisé un chiffre d’affaires consolidé de 60,57 milliards de dollars (-16,54 %), pour un résultat net part du groupe de 1,84 milliard de dollars (-53,35 %). Le groupe, présent dans plus de 165 pays, compte 54 000 salariés.

 

Déjà 200 000 inscrits


Chaque jour, recevez par mail les actus Jeune Afrique à ne pas manquer


Curieux ? Voici un aperçu des newsletters ici