Cameroun : EDF franchit une étape clé pour le barrage de Nachtigal

Par - à Yaoundé

Le fleuve Sanaga, sur lequel sera construite la centrale hydroélectrique de 420 mégawatts. © DR

Nachtigal Hydro Power Company (NHPC) est sorti, jeudi, des fonts baptismaux. Cette société sera en charge du barrage hydroélectrique de Nachtigal, au coût estimé à près d'un milliard d'euros.

EDF passe à la vitesse supérieure à propos de la construction du barrage hydro-électrique de Nachtigal.

Après l’ouverture en juillet 2014 d’un bureau de représentation à Yaoundé, l’énergéticien français a créé une société de projet le jeudi 7 juillet, à Yaoundé. Un pacte d’actionnaires a également été paraphé.

La Nachtigal Hydro Power Company (NHPC), d’un capital de 100 millions de F CFA (152 000 euros), est détenue à 40 % par le producteur hexagonal ; l’État camerounais et IFC, la filiale de la Banque mondiale dédiée au secteur privé, se contentant chacun de 30 %.

NHPC assurera la gestion du barrage de Nachtigal pendant 35 ans et sera dirigée par Olivier Flambard, chef du projet Nachtigal à EDF.

Démarrage en 2021

Doté de sept turbines d’une puissance de 60 MW, le barrage de Nachtigal délivrera une puissance de 420 MW dès 2021 et nécessitera un investissement de 656 milliards de F CFA, mobilisé pour l’instant à hauteur de 78 %, mais qui devrait être bouclé avant le démarrage des grands travaux de construction.

Les travaux préparatoires de la centrale, eux, débutent en septembre.