Afrique de l’Ouest : Phatisa investit dans la distribution d’équipements agricoles

Par Jeune Afrique

Torre Equipment Africa est spécialisé dans la distribution des machines du constructeur allemand Liebherr et du sud-africain Bell Equipment. © DR

Le capital-investisseur sud-africain a acquis 40 % de Torre Equipment Africa Limited, spécialisé dans la distribution d'équipements agricoles dans plusieurs pays d'Afrique de l'Ouest, ainsi qu'au Cameroun et au Botswana. Une opération estimée à 15 millions de dollars.

Phatisa est entré au capital de Torre Equipment Africa (TEA).

Dans un communiqué publié le 27 juin, le capital-investisseur sud-africain a annoncé une prise de participation dans cette entreprise spécialisée dans la distribution d’équipements agricoles (tracteurs, chargeuses de canne, remorques…) et miniers (concasseurs, grues mobiles…).

Selon les informations de Jeune Afrique, Phatisa a investi 15 millions de dollars pour acquérir 40 % de Torre Equipment Africa.

Distributeur de Liebherr et Bell

Cette filiale du conglomérat sud-africain Torre Industries (matériels, équipements industriels et service financiers) regroupe principalement les activités de distribution des machines du constructeur allemand Liebherr et de son homologue sud-africain Bell Equipment, réalisées exclusivement par le réseau Kanu Equipment Group au Congo-Brazzaville, en Côte d’Ivoire, au Ghana, en Sierra Leone et au Liberia. Le distributeur d’équipement est également présent au Cameroun, en Guinée équatoriale et au Botswana.

Torre Industries a complété en février 2014 l’acquisition de Kanu Equipment, intégré par la suite à Torre Equipment Africa.

À la finalisation de l’investissement de Phatisa, attendue en août, Torre Industries détiendra 55 % du réseau de distribution, contre 40 % pour l’investisseur sud-africain, le reliquat revenant au management du groupe.

Opérations dans le secteur agricole

L’entrée au capital de TEA est le neuvième investissement réalisé par Phatisa à travers son fonds African Agriculture Fund (AAF).

Clos à 246 millions de dollars en 2013, ce fonds a investi 187 millions dans une douzaine d’entreprises actives sur le continent, notamment Feronia, actif dans l’huile de palme en RD Congo, le spécialiste des engrais Meridian Group, très présent en Afrique australe, et le producteur de jus de fruits ivoirien Continental Beverage Company.

Phatisa dispose également d’un fonds spécialisé dans l’immobilier Pan African Housing Fund (42 millions de dollars levés) et compte des bureaux à Maurice, en Afrique du Sud, en Zambie, au Kenya, au Ghana et à Londres.

Investissement à point nommé

Pour Torre Equipment Africa, qui mène des discussions pour s’étendre au Cameroun et vers d’autres pays d’Afrique de l’Ouest, l’investissement de Phatisa arrive à point nommé.

Le distributeur d’équipement, qui revendiquait 153 millions de rands d’actifs (11,2 millions d’euros) et un bénéfice net après impôts 18 millions de rands lors de l’exercice clos le 30 juin 2015, est à la peine sur certains de ses marchés.

Si ces filiales au Ghana et en Côte d’Ivoire ont réalisé un bénéfice durant le dernier exercice fiscal clos mi-2015 (2,7 millions de rands et 1,65 millions de rands respectivement), ce n’est pas le cas de ses branches au Liberia et au Congo, qui ont enregistré des pertes de -1,95 millions de rands et -760 000 rands respectivement.

Fin juin 2015, Torre Industries revendiquait un chiffre d’affaires annuel de 1,33 milliards de rands, pour un résultat opérationel de 142 millions de rands.