Ouganda : l’opposant Kizza Besigye sera bien jugé au tribunal et non en prison

Par Jeune Afrique avec AFP

L'opposant ougandais Kizza Besigye est conduit au tribunal à Kampala, le 18 mai 2016. © Ronald Kabuubi/AP/SIPA

La requête du parquet demandant à ce que Kizza Besigye, arrêté la veille de l'investiture du président Museveni, soit jugé au sein de la prison où il est incarcéré a été rejetée, a-t-on appris mercredi, de source judiciaire.

« La cour a décidé que Besigye continuera à être jugé par le tribunal devant lequel il comparaissait », a déclaré à l’AFP un porte-parole du système judiciaire ougandais, Solomon Muyita. La requête du parquet demandant à ce que l’opposant historique soit jugé dans la prison de Luzira, à Kampala, où il est incarcéré depuis son arrestation le 11 mai, a été rejetée.

Inculpé de haute trahison, Kizza Besigye n’a pas pu assister au début de son procès qui a commencé le 1er juin car, selon le procureur, son transfert représentait une « menace spécifique pour la sécurité ». Mercredi, l’opposant ougandais a comparu brièvement devant le tribunal. Il a été reconduit à la prison de Luzira en attendant sa prochaine comparution le 29 juin prochain.

Déjà 200 000 inscrits


Chaque jour, recevez par mail les actus Jeune Afrique à ne pas manquer


Curieux ? Voici un aperçu des newsletters ici