Le chinois Haite prévoit un parc industriel géant à Tanger

Par - à Casablanca

Tanger Med est le 4e port de la Méditerranée et le 55e au niveau mondial. © TANGER MED

Pour activer une convention signée, lors de la visite de Mohammed VI à Pékin en mai dernier, une délégation d’hommes d’affaires et de représentants du gouvernement chinois a fait le déplacement au Maroc. Au menu des discussions : la création d’une cité industrielle et résidentielle à Tanger, dans le nord du royaume.

Près de 2 000 hectares de superficie, 300 000 futurs résidents, 10 milliards de dollars d’investissement… le voile est partiellement levé au sujet du mémorandum d’entente signé le 12 mai dernier à Pékin, entre la région Tanger Tétouan Al Hoceima et le groupe chinois Haite, (aéronautique, industrie…). 

Le week-end dernier, une délégation du groupe chinois était en déplacement à Tanger où elle a rencontré le président de la région, Ilyas El Omari, ainsi que le ministre de l’Industrie, Moulay Hafid Elalamy, pour discuter des termes de la création d’une cité industrielle et résidentielle aux environs de la place forte économique du grand nord marocain.

La moitié du foncier est déjà prête

Dans des déclarations à l’agence de presse officielle, Maghreb Agence Presse, les responsables marocains se sont réjouis de l’avancement des négociations et de l’ampleur du projet.

Le président de la région a assuré qu’environ 50 % du foncier réservé à ce projet est prêt et que les travaux ne devraient pas tarder à démarrer.

De son côté, Moulay Hafid Elalamy a affirmé que  « le parc industriel devrait permettre, d’une part, à la Chine de renforcer ses investissements au Maroc et [..] sa compétitivité économique extérieure, surtout en Afrique, et, d’autre part, au royaume de promouvoir la création d’emplois et le transfert de savoir-faire et des technologies ».

Exportations depuis Tanger

Le choix de la ville de Tanger n’est pas anodin.

Les entreprises installées dans la cité industrielle pourront bénéficier, pour leurs exportations, des installations du port de Tanger Med, 4e port de la Méditerranée, avec une capacité de 3 millions d’équivalents vingt pieds.

Le groupe Haite, promoteur du projet, devrait lui-même installer plusieurs de ses filiales dans cette nouvelle cité industrielle.

Fondé en 1991 et basé à Chengdu, dans l’ouest de la Chine, Haite Group compte un millier d’employés et une vingtaine de filiales dans la mécanique, l’entretien, la réparation et l’électronique aéronautique. Le groupe revendique parmi ses clients Boeing, Airbus et Bombardier.