Chine : une publicité raciste passe un homme noir à la machine

Dans une publicité pour la marque de lessive Qiaobi, un Noir passe à la machine à laver et ressort en Chinois. © Capture écran / Youtube

Déjà vu plus de 5 millions de fois, le spot publicitaire d'une marque de lessive chinoise choque la toile. Une mise en scène raciste, dans laquelle un ouvrier noir, couvert de peinture, passe à la machine à laver pour ressortir en Chinois.

La marque chinoise Qiaobi n’y est pas allée de main morte pour vanter les vertus de sa nouvelle lessive. Mis en ligne le 26 mai sur la plate-forme de vidéos YouTube, le spot publicitaire, dont le racisme laisse peu de place au doute, provoque un véritable tollé sur les réseaux sociaux.

On y voit un ouvrier noir, couvert de peinture, se présenter à la porte de l’appartement d’une jeune Chinoise. Afin de tester l’efficacité dudit produit, cette dernière l’invite langoureusement à s’approcher… Avant de lui coller une dose de lessive dans la bouche et de le jeter tête la première dans la machine. Quelques secondes plus tard, en ressort un jeune Chinois, la peau claire et le cheveux brillant, sous le regard émerveillé de la jeune femme.

Plagiat ? 

Ce spot est en fait la copie contraire – jusque dans le choix de la musique – d’une publicité des années 2000 de la marque italienne Coloreria, qui faisait la promotion d’une lessive pour les vêtements sombres. Mais dans lequel cette fois un homme blanc, en slip et chaussettes aux pieds, entre en scène. Après un rot magistral, il finit lui aussi à la machine à laver pour ressortir quelques secondes plus tard, tel un bel homme noir, au corps musclé et à la peau huilée. Conclusion ? « La couleur est meilleure », termine le spot publicitaire.

 

 

Les clichés racistes ont encore de beaux jours devant eux… Vu plus de 5 millions de fois sur internet, le clip chinois n’a toutefois pas soulevé de vague d’indignation similaire en Chine où il ne totalise que 2 000 vues sur la plateforme populaire de partage de vidéo Youku.

Déjà 200 000 inscrits


Chaque jour, recevez par mail les actus Jeune Afrique à ne pas manquer


Curieux ? Voici un aperçu des newsletters ici