Madagascar : l’épidémie de peste a fait 71 morts en six mois, selon l’OMS

Un bidonville de la capitale malgache. © Archives / AFP

L’épidémie de peste qui sévit à Madagascar depuis septembre 2014 a coûté la vie à 71 personnes sur un total de 263 cas recensés, selon un rapport de l’Organisation mondiale de la santé (OMS).  

Réapparu en septembre dernier, la peste a fait au moins 71 morts sur un total de 263 personnes infectées sur la Grande Île selon des chiffres communiqués le 11 février par l’Organisation mondiale de la santé (OMS). Les épidémies de peste se produisent à Madagascar chaque année depuis 1980, mais celle-ci a pris des proportions inquiétantes.

Madagascar, pays le plus touché au monde

Madagascar est devenu en trois ans, le pays du monde le plus touché par la peste . L’OMS ne fait pas de lien direct entre la propagation de la maladie et les inondations survenues ces dernières semaines après le passage mi-janvier de la tempête tropicale Chedza. Mais l’organisation redoute que la montée des eaux ne permette une propagation de la maladie surtout dans certain bidonvilles d’Antananarivo.

En novembre 2014 la capitale enregistrait son premier cas mortel de peste en près de dix ans. La région d’Ampara Faravola notamment, au nord de la capitale, connaît une forte poussée de la maladie avec 27 cas recensés et 7 décès.

>> Lire aussi Peste à Madagascar : la brigade antirats sur le pied de guerre

L’Afrique, un des rares foyers dans le monde

Selon l’OMS, l’Afrique est le continent le plus touché par la peste avec 90 % des cas dans le monde. Madagascar concentre la majorité des cas connus, mais la maladie est présente dans certains pays d’Afrique, notamment la RDC, où elle s’attaque principalement aux animaux.  La dernière vague meurtrière de la peste dans ce pays date de 2006 où elle avait fait plusieurs dizaines de morts dans le district de l’Ituri au nord-est du pays.

Les antibiotiques courants tels que les tétracyclines, la gentamycine ou la streptomycine sont efficaces contre la peste humaine mais leur efficacité dépend d’un dépistage précoce.

La Banque africaine de développement a annoncé le 4 février une subvention de 1 million de dollars pour soutenir les mesures d’endiguement de la peste et d’autres maladies épidémiques à Madagascar. D’autres contributions seraient les bienvenues…

>> Lire aussi : La peste, encore
 

Déjà 200 000 inscrits


Chaque jour, recevez par mail les actus Jeune Afrique à ne pas manquer


Curieux ? Voici un aperçu des newsletters ici