Attentat de Grand-Bassam : un membre présumé du commando arrêté à Abidjan

Par Jeune Afrique avec AFP

Une des plages de Grand-Bassam où a eu lieu l'attaque terroriste du 13 Mars 2016. © Sia Kambou/AFP

Le conducteur présumé d'un des véhicules ayant servi lors de l'attaque jihadiste qui a fait 19 morts le 13 mars en Côte d'Ivoire a été arrêté hier et est en train d'"être interrogé".

« Les sources sécuritaires ivoiriennes informent qu’un des membres du commando et également conducteur du véhicule ayant convoyé les armes lors de l’attaque terroriste du 13 mars 2016 à Grand-Bassam a été arrêté par la police ivoirienne », indique un communiqué officiel, publié le 26 mai au soir.

L’homme de 24 ans, qui s’appelle Barry Battesti selon RFI, « est en train d’être interrogé en ce moment », précise le texte. « Selon les premiers éléments recueillis, il ressort que ce véhicule a déjà été respectivement au Burkina Faso et au Mali aux périodes auxquelles ces pays ont subi des attaques terroristes. »

Le principal suspect toujours recherché

Mi-avril, le ministre ivoirien de l’Intérieur, Hamed Bakayoko, avait déclaré que des personnes ayant des liens avec l’attaque jihadiste qui a fait 19 morts le 13 mars en Côte d’Ivoire étaient « activement recherchées au Mali particulièrement ».

Le 27 mars, deux Maliens ayant « activement participé » à l’attentat de Bassam avaient été arrêtés à Gossi et Goundam, des localités situées dans le nord du Mali. Ces deux personnes « ont reconnu les faits et ont donné des détails sur la préparation », avait affirmé M. Bakayoko.

Mais le principal suspect, Kounta Dallah, est toujours en fuite. Les autorités ivoiriennes ont drastiquement renforcé les contrôles à leurs frontières et mis en place des mesures de sécurité dans le pays.