Burkina : au moins 24 morts dans un accident de la route entre Ouagadougou et Bobo-Dioulasso

Une avenue de Ouagadougou, en février 2011. © Nyaba Léon Ouédraogo/Jeune Afrique

Un car a percuté un camion dans la nuit de mercredi à jeudi sur la route reliant Ouagadougou à Bobo-Dioulasso. Le premier bilan officiel fait état de 24 morts et de 36 blessés, dont plus d'une vingtaine dans un état critique.

C’est l’un des pires accidents de la route ces derniers mois au Burkina Faso. Jeudi 19 mai, aux environs de 00h30, un car de la compagnie de transport STAFF reliant Ouagadougou à Bobo-Dioulasso a percuté un camion stationné sur la route nationale 1 à une vingtaine de kilomètre après la ville de Boromo.

Selon un communiqué du gouvernement, ce drame a fait 24 morts et 36 blessés, dont 28 dans un état critique. Après l’arrivée des sapeurs-pompiers sur les lieux de l’accident, les premiers blessés ont été évacués vers l’antenne médicale de Boromo.

Ouverture d’une enquête

Le communiqué gouvernemental ajoute que le procureur du Faso auprès du tribunal de grande instance de Boromo est allé faire les constats d’usage sur place. Une enquête judiciaire a été ouverte pour déterminer les causes de l’accident et établir les responsabilités.

Les accidents de la route sont récurrents et ont fait de nombreuses victimes ces derniers mois au Burkina. Le 27 novembre 2015, un minicar avait fait une sortie de route entre Diébougou et Bobo-Dioulasso, tuant 22 de ses passagers.