Condamné pour viols au Sénégal, un prêtre embarrasse le gouvernement français

Par Jeune Afrique

Le prêtre, médecin et écrivain François Lefort, condamné pour des viols sur mineurs. © JACK GUEZ / AFP

Condamné en 2005 à huit ans de réclusion pour des viols et agressions sexuelles sur mineurs commis au Sénégal, le "prêtre catholique et médecin" François Lefort a contribué à un ouvrage de l'Éducation nationale française... Embarassant pour le gouvernement.

L’un des auteurs de Cent Mots pour se comprendre contre le racisme et l’antisémitisme, opuscule réalisé par le ministère français de l’Éducation nationale en partenariat avec la Ligue internationale contre le racisme et l’antisémitisme (Licra), a un profil un peu spécial.

Aux côtés de deux anciens ministres (Vincent Peillon et Aurélie Filippetti) et de nombreux universitaires, le "prêtre catholique et médecin" François Lefort est en effet l’auteur des notices consacrées au christianisme.

Or cette ex-figure de l’humanitaire (en Mauritanie et à Djibouti notamment) qui prétendait oeuvrer à la protection des enfants des rues a été condamnée en 2005 à huit ans de réclusion pour des viols et agressions sexuelles sur mineurs commis au Sénégal. Bel exemple de réinsertion !

Déjà 200 000 inscrits


Chaque jour, recevez par mail les actus Jeune Afrique à ne pas manquer


Curieux ? Voici un aperçu des newsletters ici