Carte : où se trouvent les 45 000 réfugiés de la crise postélectorale ivoirienne ?

Des réfugiés ivoiriens dans un camp du comté de Nimba, au Liberia. © AFP/Benoit Matsha-Carpentier

Après le Liberia, la ministre ivoirienne de la Solidarité, Mariatou Koné, séjourne du 11 au 15 mai au Ghana pour inciter les réfugiés qui ont fui leur pays, notamment au moment de la crise postélectorale de 2010-2011, à rentrer chez eux. Ils sont encore près de 45 000.

À l’issue de la crise postélectorale de 2010-2011, ils étaient 300 000 Ivoiriens répartis dans les pays de la sous-région. Aujourd’hui, il en reste 45 198 selon les chiffres du Haut commissariat aux réfugiés (HCR) en Côte d’Ivoire. Le Ghana et le Liberia sont les deux principaux pays d’accueil de réfugiés. Ceux-ci y sont aujourd’hui respectivement 11 423 et 21 539. Viennent ensuite la Guinée (7 389) et le Togo (2 512).

 La carte des réfugiés ivoiriens

(cliquez sur les bulles pour lire les informations)

C’est dans l’optique de favoriser leur retour que la ministre de la Solidarité, Mariatou Koné, séjourne jusqu’au 15 mai au Ghana après s’être rendue au Liberia du 3 au 6 mai. Ces déplacements organisés avec le HCR, appelés « Come and tell visits », ont pour objectif de faire la promotion du retour des réfugiés dans leur pays d’origine. La ministre est accompagnée de techniciens de plusieurs ministères (Affaires étrangères, Intérieur, Défense, Éducation nationale), ainsi que des autorités locales des principales zones de retour.

Selon le HCR, 14 317 personnes ont été rapatriées entre le 1er janvier et le 30 avril, aux points d’entrée habituels situés au niveau de Tabou et de Guiglo dans l’ouest de la Côte d’Ivoire. Le HCR note tout de même qu’il y a « toujours un faible taux d’inscription des réfugiés ivoiriens vivant au Ghana et au Togo sur la liste des rapatriements volontaires ».

 

Déjà 200 000 inscrits


Chaque jour, recevez par mail les actus Jeune Afrique à ne pas manquer


Curieux ? Voici un aperçu des newsletters ici