Botswana : un diamant de 813 carats vendu pour 63 millions de dollars

Par Jeune Afrique

Vue du diamant "Lesidi La Rona" découvert par Lucara Diamond en novembre 2015. © Lucian Coman/Lucara

La pierre précieuse, découverte en novembre 2015 par le canadien Lucara Diamond, a été cédée pour 63,11 millions de dollars. Un autre diamant de 1 109 carats mis à jour par la même société sera vendu le 29 juin prochain à Londres.

Tout brille pour Lucara Diamond. La compagnie minière, basée à Vancouver (Canada), a annoncé le lundi 09 mai la vente de « The Constellation« .

Ce diamant brut de 813 carats, découvert en novembre 2015 dans sa mine de Karowe, dans le centre-est du Botswana, a été cédé au dubaïote Nemesis International DMCC pour 63,11 millions de dollars, soit 77 649 dollars le carat. C’est le montant le plus élevé enregistré pour un telle pièce. Lucara Diamond devrait en outre recevoir 10 % du bénéfice réalisé de la vente des diamants polis tirés de « The Constellation« .

Le record établi par cette vente pourrait toutefois être battu dès le mois prochain, lors de la vente du « Lesedi la Rona », de 1 109 carats, soit le deuxième plus gros diamant découvert en un siècle.

Cette pierre précieuse a également été découverte par Lucara Diamond à Karowe. Mis au enchère pour 70 millions de dollars, « Lesedi La Rona » pourrait rapporter au moins 86 millions de dollars, s’il récoltait un même prix au carat que « The Constellation« .

« Nous sommes très heureux du résultat de la vente de ce magnifique diamant de 813 carats, ainsi que la possibilité de participer davantage aux bénéfices réalisés lorsque le produit poli sera vendu, s’est réjoui dans un communiqué William Lamb, PDG de Lucara Diamond. […] Nous attendons avec impatience la prochaine étape du développement de Lucara avec la vente du spectaculaire ‘Lesedi la Rona’ qui aura lieu à Londres le 29 juin ».

Botswana, seul pays d’activité de Lucara

La mine de diamant de Karowe est l’unique actif en production de Lucara Diamond, qui détient également deux autres permis miniers au Zimbabwe, son seul pays d’activité.

En 2015, cette entreprise a enregistré un chiffre d’affaires de 223,8 millions de dollars, en baisse de -15,7 % sur un an, pour un bénéfice de 77,8 millions de dollars, en hausse lui de +70,24 %.

Dans son rapport annuel 2015, la compagnie canadienne indique avoir versé 22,4 millions de dollars de redevances et 46,7 millions de dollars en impôts au gouvernement botswanais en 2015.

Pour 2016, Lucara Diamond parie sur une production de 350 000 carats de diamants extraits de la mine de Karowe, pour des revenus compris en 200 millions et 220 millions de dollars (sans compter ceux tirés de la vente de « Lesedi La Rona » et « The Constellation« ).

Le Botswana est le deuxième producteur de diamants au monde, après la Russie.