Hydrocarbures : Tullow reprend timidement sa production à Jubilee

Vue de la barge de production pétrolière, de stockage et de déchargement (FPSO) Kwame Nkrumah, au large des côtes ghanéennes. © www.tullowoil.com/

La junior pétrolière britannique a annoncé produire 30 000 barils de brut par jour, sur le champ pétrolier géant de Jubilee, au Ghana, interrompue au premier trimestre en raison de difficultés techniques. La production du site dépassait 100 000 barils par jour en 2015.

Tullow Oil a repris sa production de pétrole sur le gisement d’hydrocarbures de Jubilee, au large des côtes ghanéennes.

La junior britannique avait dû interrompre ses opérations à la fin du premier trimestre sur la barge de production pétrolière, de stockage et de déchargement (FPSO) Kwame Nkrumah (du nom du premier président du Ghana), qui exploite le gisement de Jubilee, en raison d’un problème technique impliquant une tourelle endommagée.

Selon Charles Darku, directeur général de Tullow Oil au Ghana cité par l’agence Reuters, la production pétrolière du site atteint 30 000 barils de brut par jour (bpj). Elle atteignait en moyenne 102 600 bpj l’an dernier (dont 36 400 bpj sont revenus à Tullow Oil).

Opérateur du site Jubilee, le groupe britannique détient 35,48 % du permis, aux côtés des américains Kosmos et Anadarko (24,08 % chacun), des Compagnies nationales pétrolières du Ghana, GNPC, (13,64 %) et de l’Afrique du Sud, Petro SA, (2,73 %).

L’an dernier, un précédent incident technique avait également affecté la production de Jubilee, obligeant temporairement Tullow à suspendre sa production de gaz et à réduire celle de pétrole.

Mesures temporaires

Si la production a repris timidement, l’incident technique de mars n’est pas encore réglé. L’entreprise pétrolière a adopté de nouvelles mesures temporaires de collecte de la production de Jubilee, en attendant la résolution définitive du problème.

Son directeur des opérations, Paul McDade, a indiqué le mercredi 04 mai à Reuters que l’entreprise réfléchissait à trois scénarios différents pour surmonter cette difficulté et qu’une décision devrait être prise d’ici mi-2016. Suite à quoi Tullow Oil espère retrouver les niveaux de production de l’année dernière voire grimper à 120 000 bpj.

En attendant, cet incident a déjà affecté les performances du groupe britannique. Au premier trimestre 2016, la production du site de Jubilee a atteint en moyenne 80 300 barils par jour, dont 28 500 barils sont revenus à Tullow Oil.

Au total, la production nette de Tullow a atteint 59 200 bpj en Afrique de l’Ouest (le groupe britannique détient des parts dans plusieurs autres permis pétroliers, en Côte d’Ivoire, au Gabon, au Cameroun et au Congo-Brazzaville). C’est en-dessous des prévisions du groupe qui pariait sur une production nette de 73 000 – 80 000 bpj en 2016.

Découvert en 2007 et entré en production fin 2010, le gisement de Jubilee a produit plus de 150 millions de barils de pétrole entre 2010 et 2015.

Résultats

Basé à Londres, Tullow Oil  a enregistré en 2015 un chiffre d’affaires de 1,6 milliard de dollars, en recul de -27,6 % par rapport à 2014, en raison principalement du recul du prix du pétrole, qui a chuté de près de 60 % entre mi-2014 et fin 2015.

Le groupe a toutefois réussi à limiter ses pertes, qui ont baissé à 1,04 milliard de dollars l’an dernier, contre 1,24 milliard de dollars en 2014, grâce à une réduction des charges d’exploration.