Foot : le Leicester City de Riyad Mahrez et N’Golo Kanté sacré champion d’Angleterre

Par Jeune Afrique avec AFP

Riyad Mahrez, à Londres, le 5 mars 2016. © Tim Ireland/AP/SIPA

Ils n'auront même pas eu à jouer. Après le nul de Tottenham à Chelsea (2-2) lundi soir, le club anglais de Leicester a été sacré roi d'Angleterre et s'invite par la grande porte dans l'histoire de la Premier League, avec un exploit inédit réalisé face aux plus gros clubs du royaume.

Grands animateurs et révélations de la saison, les Foxes décrochent leur premier titre en 132 ans d’existence, un an après un maintien en Premier League arraché in extremis. Un dénouement que personne n’imaginait en début de saison, lorsque le club était coté à 5 000 contre un par les bookmakers.

Mais rien n’aurait peut-être été possible sans les révélations de joueurs jusqu’ici inconnus, qui ont propulsé le « petit » club des Midlands au sommet du football anglais. Parmi eux, le franco-malien N’Golo Kanté et l’international algérien Riyad Mahrez, sacré meilleur joueur de Premier League le 24 avril, ce qu’aucun Africain, pas même Didier Drogba, n’avait réussi avant lui.

Riyad Mahrez, un « magicien »

L’attaquant de 25 ans a particulièrement brillé depuis son arrivée dans le club anglais. L’international algérien compte 17 buts à son actif en 34 matchs disputés. Qualifié de « magicien » par ses coéquipiers, l’enfant de Sarcelles (banlieue parisienne) s’appuie sur une technique très pure et des dribbles dévastateurs. Après le sacre de son équipe, le joueur a laissé explosé sa joie sur Twitter :

À l’époque en 2e division, Leicester l’avait recruté en 2014 alors qu’il évoluait en Ligue 2 française, au Havre. Les Foxes n’avaient déboursé que 500 000 euros pour ce joueur au physique fluet. Deux ans plus tard, il en vaut aujourd’hui près de 40 fois plus. L’Olympique de Marseille peut donc se mordre les doigts de l’avoir snobé l’été dernier.