#PapaWemba : les artistes rendent hommage au « roi de la rumba congolaise » sur les réseaux sociaux

Papa Wemba en France en 2004. © Rémy de la Mauviniere / AP / SIPA

Avec la disparition de Papa Wemba, dans la nuit de samedi à dimanche à Abidjan, c'est une légende vivante de la culture congolaise (RDC) qui s'est éteinte. De nombreux artistes ont immédiatement rendu hommage à cet immense musicien.

Dimanche 24 avril, le hashtag #PapaWemba n’aura mis que quelques minutes pour se hisser en haut des tendances lorsque la nouvelle de sa mort a été confirmée. Un choc pour de nombreux artistes pour qui le « roi de la rumba congolaise » a été une source de réjouissance et d’inspiration, qui a fait rayonner la musique africaine à travers le monde.

Koffi Olomide, dont la carrière a été propulsée par le roi de la rumba, a adressé ses condoléances à la famille de l’artiste.

Le monde du rap est lui aussi particulièrement affecté. Beaucoup de rappeurs français ont immédiatement témoigné de leur tristesse. Comme les rappeurs congolais Maître Gims et Baloji.

Ou encore l’ex-membre du Ministère Amer, Passi, originaire du Congo-Brazzaville. Il a rendu hommage à Papa Wemba avec qui il a travaillé dans le cadre du projet Bisso Na Bisso.

Le rappeur Black M (Sexion d’Assaut) a posté quant à lui une photo souvenir aux côtés de l’artiste.

La Secrétaire générale de la Francophonie, Michaëlle Jean, a elle aussi salué la mémoire d' »un très grand artiste ».