Fermer

Gabon : Eramet sonde les terres rares

Par Jeune Afrique

Patrick Buffet, PDG d'Eramet, et le président Ali Bongo Ondimba ont évoqué le 27 août divers projets communs dans les « terres rares », sur le gisement de Mabounié.

En marge de leurs discussions, le 27 août, à Libreville, concernant le projet d’entrée de l’État gabonais dans le capital d’Eramet (et de la Comilog, sa filiale gabonaise), Patrick Buffet, le PDG du groupe minier, et le président Ali Bongo Ondimba, ont aussi évoqué divers projets communs dans les « terres rares », c’est-à-dire contenant des minerais qui ne le sont pas moins. L’idée est de permettre à la Comilog, qui possède déjà un permis de recherche sur le gisement de Mabounié (niobium, terres rares, tantale et uranium), d’entreprendre des sondages pour évaluer le potentiel d’exploitation du pays.

Déjà 150 000 inscrits


Chaque jour, recevez par mail les actus Jeune Afrique à ne pas manquer


Curieux ? Voici un aperçu des newsletters ici