Le grand invité de l’économie — Abderrafia Zouitene : « Le Maroc est une destination sûre »

Par Jeune Afrique

Le grand invité de l'économie JA / RFI était Abderrafia Zouitene. © JA/RFI

Quand bien même le Maroc n'a plus connu d'attentats depuis cinq ans, la destination est boudée par les touristes européens, notamment français. Abderrafia Zouitene, le directeur général de l'Office national marocain du tourisme (ONMT), est l'invité de l'émission "Éco d'ici, Éco d'ailleurs" et explique comment le royaume chérifien cherche à attirer de nouveaux voyageurs.

Abderrafia Zouitene temporise. Lui qui a été nommé à la tête de l’Office national marocain du tourisme (ONMT) en juin 2013 a relativisé, dans l’émission Éco d’ici, Éco d’ailleurs dont il était l’invité samedi 2 avril, les baisses rapportées du nombre de touristes internationaux qui font le choix du Maroc pour leurs vacances.

-1% d’arrivées de touristes au Maroc en 2015

Le niveau d’arrivées de touristes en 2015 au Maroc est « pratiquement » le même que celui enregistré par le royaume chérifien en 2014. Nous sommes à -1%. Ce qui est une remarquable performance lorsque l’on sait que le marché français qui représente un tiers des arrivées a été lourdement impacté avec les événements tragiques récents », a-t-il plaidé. Pour lui, les baisses affichées vers le Maroc par les tours opérateurs ne reflètent pas l’ensemble de la santé du secteur touristique au Maroc.


Le grand invité de l’économie – Abderrafia… par Jeuneafriquetv

 

Diversification des touristes

Pour limiter la baisse, l’ONMT a entrepris de diversifier ses marchés, a expliqué Abderrafia Zouitene. En Allemagne et au Royaume-Uni, le Maroc a enregistré « une croissance significative » en 2015, a-t-il assuré. Et le royaume, dans le cadre d’une stratégie d’élargissement de ses marchés à l’Europe centrale et l’Asie, vise aussi la Russie, jouant la carte du haut gamme pour se différencier de l’Égypte et de la Turquie.

« Les accords visés avec les tours opérateurs et les agences russes vont permettre de positionner le Maroc comme une destination phare au départ de la Russie », a ainsi déclaré Abderrafia Zouitene lors de l’émission, au sujet du récent déplacement de Mohammed VI en Russie dont il faisait partie.

 

Le Maroc, « destination sûre »

La menace terroriste n’aura pas les mêmes effets qu’en Tunisie, où le secteur s’effondre. Le diplômé de la prestigieuse école de commerce française, HEC, a martelé que le Maroc est l’une des rares destinations sûres sur le continent, ainsi que le confirme les classements des ministères des affaires étrangères français et britannique.

Mais une certaine baisse est inéluctable : « Jamais le tourisme n’a été secoué par des crises aussi rapprochées. Hervé Gourdel en Algérie, Charlie Hebdo, le Bataclan, Bruxelles, la Côte d’Ivoire…  »

Si elle ne vient pas de l’extérieur, la croissance du tourisme et des nuitées d’hôtel pourrait être portée nationalement. C’est en tout cas l’objectif qu’Abderrafia Zouitene assigne à son office : développer la part des touristes marocains dans les nuitées enregistrées au Maroc, de 30% du total aujourd’hui à 40% à l’avenir.


Le grand invité de l’économie – Abderrafia… par Jeuneafriquetv