Football : et s’ils avaient choisi de jouer pour une sélection africaine ?

Nani, Danny Walbeck, Sami Khedira, Vincent Kompany et Blaise Matuidi. © AP/SIPA/Montage J.A.

Quel visage aurait votre sélection si certains joueurs d'origine africaine qui sont nés ou ont grandi en Europe n’avaient pas choisi d’intégrer des équipes nationales du Vieux continent ? Éléments de réponse en infographies.

Alors que les sélections africaines luttent pour se qualifier pour la CAN 2017, leurs homologues européennes peaufinent leurs réglages pour l’Euro 2016. L’occasion était donc parfaite d’analyser les effectifs de part et d’autre. Force est de constater que, parmi les favoris de la compétition européenne, nombreux seront les joueurs d’origine africaine.

En scrutant huit sélections majeures du Vieux continent (France, Angleterre, Allemagne, Espagne, Italie, Portugal, Belgique et Suisse), Jeune Afrique a recensé une soixantaine de joueurs qui pourraient porter le maillot d’une équipe nationale africaine.

>> Voir le détail des soixante joueurs à la fin de cet article

S’ils avaient fait un autre choix, à quoi ressembleraient aujourd’hui les grandes sélections du continent que sont la RD Congo, le Mali, le Sénégal et le Maroc ? Aperçu.

RD Congo, une belle équipe bis

La RD Congo est la seule équipe du continent qui pourrait aligner une formation complète en allant chercher des joueurs d’origine congolaise ayant choisi de jouer pour une nation européenne. Et celle-ci aurait très fière allure. Voici à quoi elle pourrait ressembler en dégarnissant les rangs belges, français et portugais (et en acceptant d’utiliser Vincent Kompany en milieu défensif, comme à ses débuts). À noter que Rio Mavuba et Blaise Matuidi auraient également pu jouer pour l’Angola.

J.A.

Composition possible de la RD Congo avec les joueurs d'origine congolaise. © J.A.

Maroc, un milieu et une attaque de rechange

En puisant dans les huit sélections que nous avons analysées, le Maroc pourrait quant à lui totalement transformer son milieu de terrain et son attaque, notamment avec deux jeunes de 20 ans, Zakaria Bakkali (FC Valence) et Munir El Haddadi (FC Barcelone). Le potentiel aurait pu être plus grand si nous avions inclus la sélection des Pays-Bas, non-qualifiée pour l’Euro 2016.

J.A.

Joueurs d'origine marocaine ayant opté pour l'Allemagne, la Belgique et l'Espagne. © J.A.

Mali, terre de milieux

Côté malien, c’est le milieu de terrain qui se trouverait transformé, avec une triplette française et un joueur belge. Au vu de leurs performances actuelles, notamment pour N’Golo Kanté et Lassana Diarra, il y a de quoi avoir des regrets.

J.A.

Joueurs d'origine malienne ayant choisi de jouer pour la France et la Belgique. © J.A.

Sénégal, défense à trois

La défense des Lions de la Teranga  aurait pu ressembler à celle de l’équipe de France aujourd’hui, avec trois des titulaires du dernier match des Bleus face à la Russie. En y ajoutant Leroy Sané, prometteur milieu de terrain ayant opté pour l’Allemagne, la prise aurait sans doute été belle.

J.A.

Joueurs d'origine sénégalaise ayant choisi de jouer pour l'Allemagne et la France. © J.A.

Joueurs d’origine africaine ayant été récemment sélectionnés dans une des huit sélections suivantes : France, Angleterre, Allemagne, Espagne, Italie, Portugal, Belgique, Suisse :