Ebola : que signifie la levée de « l’urgence de santé internationale » décrétée par l’OMS ?

Par Jeune Afrique avec AFP

Des membres de la Croix-Rouge emportent le corps d'une victime d'Ebola à Freetown, le 12 novembre 2014 © FRANCISCO LEONG / AFP

L'Organisation mondiale de la Santé (OMS) a annoncé officiellement mardi que l'épidémie d'Ebola en Afrique de l'Ouest ne constituait plus une « urgence de santé publique de portée internationale », malgré une résurgence du virus en Guinée qui a fait cinq morts.

Comment se manifeste cette levée ?

Cette décision de l’OMS  marque en fait la fin de la procédure d’urgence décrétée en août 2014 . Lors d’une conférence de presse, Margaret Chan la directrice de l’OMS a déclaré que : « l’épidémie d’Ebola en Afrique occidentale ne représente plus une urgence de santé publique de portée internationale ».

Le Comité d’urgence avait organisé plus tôt dans la journée une téléconférence avec des représentants de Guinée, du Liberia et de Sierra Leone, trois pays touchés par l’épidémie.

Le virus subsiste en Afrique de l’Ouest

Mme Chan a reconnu que ces trois pays restaient néanmoins vulnérables à de possibles épisodes de réapparition de la maladie. « Le risque d’une extension internationale est désormais faible et (…) les pays ont actuellement la capacité de répondre rapidement à des résurgences du virus« , a-t-elle estimé.

Elle a cependant mis en garde contre toute complaisance à l’égard du virus qui subsiste dans « l’écosystème » en Afrique de l’Ouest et souligné que la vigilance était cruciale pour répondre à de nouveaux cas.

« Il est particulièrement important de s’assurer que les communautés puissent réagir rapidement et totalement, et que les cas soient isolés et traités sans retard », a dit Mme Chan.