Burkina : prêt de 9 millions de dollars de la Société internationale islamique à Coris Bank

Par - à Ouagadougou

Siège de Coris Bank à Ouagadougou, en novembre 2014. © DR

La Société internationale islamique de financement du commerce (ITFC) a accordé un prêt de neuf millions de dollars à Coris bank international. Ces ressources doivent permettre au numéro deux burkinabè du secteur bancaire de développer sa gamme de produits de finance islamique.

Dans un communiqué conjoint, l’ITFC et Coris bank international expliquent que l’accord signé le 8 mars à Djeddah en Arabie Saoudite porte sur un prêt de 9 millions de dollars. Il vise à soutenir le développement d’une gamme de produits et services alignés sur les principes de la finance islamique.

En avril 2015, le groupe bancaire fondé et dirigé par l’homme d’affaires Idrissa Nassa avait lancé une fenêtre islamique pour offrir à ses quelques 200 000 clients, parallèlement aux produits classiques, une offre conforme à la charia. C’est la première institution financière à fournir des produits bancaires islamiques au Burkina Faso.

L’ITFC, filiale de la Banque islamique de développement, justifie son concours à la banque burkinabè par le potentiel de marché de la finance islamique au Burkina Faso, compte tenu de son importante population musulmane (plus de 60 % selon les données officielles).

Offres de finance islamique

Depuis avril 2015, les clients de Coris Bank peuvent souscrire dans les succursales ordinaires de Coris Bank à quatre nouvelles offres : “Mourabaha” qui consiste en ventes effectuées sur la base du coût augmenté d’une marge déclarée, “Moudaraba” ou financement par capitaux propres, “Ijara” ou transfert de l’usufruit  d’un bien à une autre personne et “Wadia”, un contrat de placement entre le déposant et la banque.

Ces produits sont en cours de lancement dans les filiales de Coris en Côte d’Ivoire,  au Mali et Togo.