Fermer

Cameroun : Olivier Leloustre, hyperactif du web

Patron du leader local des fournisseurs d'accès à internet, il multiplie les initiatives pour développer des services à forte valeur ajoutée sur la Toile.

À 35 ans, Olivier Leloustre, patron de Ringo, ne panique plus quand apparaît un nouveau concurrent au fournisseur d’accès à internet numéro un au Cameroun ; et 4G-Africa, dont les services seront lancés cet été, ne fait pas exception. Ringo, 4,5 millions d’euros de chiffres d’affaires, 44 000 abonnés, soit 44 % du marché, n’a que trois ans d’existence, mais son fondateur sait qu’il a le soutien de son actionnaire, le fonds d’investissement suisse Glenar, pour mener sereinement son plan de développement.

Loin de se satisfaire d’être devenu la référence du web au Cameroun, Olivier Leloustre cherche à se diversifier pour garder une longueur d’avance. « La réussite de Ringo me permet de déployer ma vision du marché », explique l’ancien directeur commercial de CFAO Technologies Cameroun, installé à Yaoundé depuis 2004. Son credo : s’appuyer sur internet pour développer des services à plus forte valeur ajoutée.

Vente d’espaces pub

Cette année, il s’est associé à Charles-Emmanuel Berc, figure française des centres d’appels, pour commercialiser à partir de Yaoundé les espaces publicitaires du guide touristique Le Petit Futé. « Un service facturé de 20 % à 30 % moins cher qu’en Tunisie ou au Maroc », se félicite ce diplômé de l’École supérieure de commerce de Lille, qui, à la fin de l’année, prévoit d’employer l’équivalent de 200 temps plein et réaliser un chiffre d’affaires de 200 000 euros dans cette activité. Il songe aussi à une web-agency, dont la première mission sera de commercialiser la publicité du site internet de Ringo, avant de créer un portail regroupant des contenus locaux.

Olivier Leloustre ne délaisse pas pour autant Ringo. Outre des prestations d’hébergement, la société propose des systèmes de communication radio, notamment pour les groupes pétroliers et les sociétés logistiques. Des services aux professionnels qui représentent déjà 25 % de son chiffre d’affaires. En point de mire, le développement d’une offre télécoms via internet (IP). Avec, à la clé, une entrée fracassante sur le terrain d’Orange et MTN.

Déjà 150 000 inscrits


Chaque jour, recevez par mail les actus Jeune Afrique à ne pas manquer


Curieux ? Voici un aperçu des newsletters ici