Sécurité

Attentats de Bruxelles : au moins 29 morts dans les attentats revendiqués par l’État islamique

Les services d'urgence évacuent les victimes après l'explosion à la station de métro Maalbeek à Bruxelles. © Virginia Mayo/AP/SIPA

Plusieurs explosions ont frappé l'aéroport de Zaventem et le métro de la capitale belge. Il y aurait au moins 29 morts, selon un bilan encore provisoire. L'État islamique a revendiqué les attentats.

 

  • Deux déflagrations, dont un probable attentat-suicide, ont eu lieu ce matin à l’aéroport de Zaventem, vers 8h, et une dans le métro du quartier européen de Bruxelles, station Maalbeeck, vers 9h15
  • Un dernier bilan provisoire fait état d’au moins 29 morts
  • Les explosions ont fait au moins 14 morts et plus de 90 blessés à l’aéroport, selon les pompiers
  • Dans le métro du quartier européen, au moins 15 morts sont à déplorer, selon la Société des transports intercommunaux de Bruxelles (Stib)
  • L’État islamique a revendiqué les attentats.

Ce live est désormais terminé, merci de nous avoir suivi. Vous pouvez retrouver notre article récapitulatif : Ce que l’on sait des attentats qui ont frappé Bruxelles ou revivre le direct, minute par minute ci-dessous.

16h35 : Le groupe État islamique revendique les attentats de Bruxelles, affirme l’AFP, citant une agence liée au groupe terroriste.

16h20 : Le président de l’Assemblée nationale de RDC, Aubin Minaku, a également réagi :

15h52 : Le ministre de l’Intérieur Jan Jambon annonce trois jours de deuil national après le double attentat terroriste.

15h22 : Après François Hollande et d’autres chefs d’État, Barack Obama a condamné « les attaques révoltantes » de Bruxelles. Sur le continent africain, Ali Bongo Ondimba a lui aussi fait part, sur Twitter, de son « soutien » aux Belges :

14h51 : Le bilan, encore provisoire, s’est à nouveau alourdi. Le nombre de victimes à l’aéroport s’établit désormais à 14 morts, selon les pompiers. 92 blessés sont également à déplorer.

14h45 : Une image de l’évacuation des rames de métro ce matin :

Evan Lamos/AP/SIPA

Evan Lamos/AP/SIPA

14h32 : Selon le maire de Bruxelles, l’attentat du métro a « probablement » causé la mort d’une vingtaine de personnes. Toujours selon lui, il y aurait 106 blessés.

14h27 : Une « explosion contrôlée » a eu lieu a l’aéroport où un colis suspect avait été identifié, rapportent des policiers belges, cités par une journaliste de l’AFP présente sur place.

Dans le même temps, des corbillards arrivent à l’aéroport de Bruxelles pour chercher les corps des victimes :

14h05 : Un colis suspect va être neutralisé à l’aéroport de Zaventem.

13h50 : Le bilan pourrait s’alourdir. La RTBF cite des sources officieuses faisant état de 14 morts à l’aéroport de Zaventem et de 20 morts à la station de métro Maalbeeck.

13h20 : Alors plusieurs médias dont la RTBF rapportent que des perquisitions sont en cours dans la région bruxelloise, la justice belge demande à la presse de ne pas communiquer sur l’enquête en cours.

13h18 :  L’Université libre de Bruxelles indique être « dans l’obligation d’évacuer » ses campus :

13h08 : « Ces crimes haineux violent les enseignements tolérants de l’islam », a poursuivi la célèbre université islamique égyptienne Al-Azhar. « Si la communauté internationale ne s’unit pas pour faire face à cette épidémie, les corrompus ne cesseront jamais de perpétrer leurs crimes abjects contre les innocents », ajoute-t-elle.

13h02 : Les services d’urgence sont toujours à pied d’oeuvre pour évacuer les victimes après l’explosion à la station de métro Maalbeek à Bruxelles :

Virginia Mayo/AP/SIPA

Virginia Mayo/AP/SIPA

12h58 : Les drapeaux européens devant la Commission européenne sont en berne, tout comme le drapeau belge devant plusieurs institutions belges :

12h55 : La compagnie American Airlines a démenti que les explosions se soient produites au niveau du comptoir d’enregistrement où elle opère, contrairement à ce que certaines publications laissaient à penser.

American Airlines affirme dans un communiqué qu’aucun de ses salariés n’a « été répertorié comme blessé » et assure qu’elle prend « soin de ses employés et clients à Bruxelles ».

12h48 : La célèbre université islamique égyptienne Al-Azhar a déclaré que les attaques de Bruxelles violent les enseignement de l’islam. Cette prise de position n’est pas nouvelle : la prestigieuse institution de l’islam sunnite avait déjà condamné les attentats de Paris.

12h43 : Selon l’agence de presse Belga, des armes ont été découvertes dans l’enceinte de l’aéroport. D’après la RTBF, une kalachnikov a été retrouvée dans le hall des départs de Zaventem.

12h25 : À Paris, la Tour Eiffel sera ce soir illuminée aux couleurs de la Belgique, annonce la maire de la capitale française, Anne Hidalgo.

12h20 : Les écoliers de la capitale belge sont également confinés. Aucune « sortie pendant midi » n’est autorisée, indique le centre de crise belge sur Twitter.

Au même moment, la ministre française de l’Éducation, Najat Vallaud-Belkacem, annonce que tous les voyages scolaires vers la Belgique sont annulés.

12h18 : Selon l’exploitant du métro de Bruxelles, au moins 15 morts et 55 blessés sont à déplorer après l’attentat qui a frappé la station de Maalbeek dans le quartier européen de la capitale.

12h16 : François Hollande a exprimé « sa solidarité avec le peuple belge ». « À travers les attentats de Bruxelles, c’est toute l’Europe qui est frappée », a déclaré sur Twitter le président français.

12h10 : Les messages de soutien se multiplient. Ici, des piétons inscrivent à la craie sur le bitume d’une rue de la capitale des mots pour les victimes et leurs proches :

12h05 : « C’est un moment de tragédie, un moment noir pour la Belgique », affirme le Premier ministre Charles Michel.

11h57 : L’attentat à l’aéroport de Bruxelles « a probablement été provoqué par un kamikaze », a déclaré  le procureur général belge, Frédéric Van Leeuw. Les autorités belges n’ont pas eu connaissance d’une revendication, précise-t-il.

11h52 : « Ce que nous redoutions s’est réalisé », a poursuivi Charles Michel, avant de déplorer « de nombreux morts ». Pour rappel, le bilan de 21 morts n’est que provisoire, et un porte-parole des pompiers a prévenu qu’il pourrait s’alourdir.

11h49 : La Belgique a été frappée par deux attentats « aveugles, violents et lâches », dénonce à l’instant le Premier ministre belge, Charles Michel.

11h41 : Les sites sensibles sont placés sous surveillance. La police et l’armée belges ont annoncé avoir renforcé la sécurité des centrales nucléaires.

11h36 : Une journaliste de l’AFP présente à l’aéroport a recueilli le témoignage d’un homme présent lors de la déflagration :

11h32 : Les hommages et marques de soutien aux Belges affluent sur les réseaux sociaux. Ici, un dessin très partagé depuis ce matin montrant le personnage de bande-dessinée Tintin en pleurs :

11h30 : Suite aux explosions, « plusieurs hôpitaux dont l’hôpital Saint-Pierre appellent aux dons de sang », relaye les médias belges, dont la RTBF.

11h27 : Lourdement frappée par les attentats de janvier et novembre 2015, la France appelle à renforcer la lutte antiterroriste au niveau européen.

11h23 : Le procureur du Roi a annoncé que les explosions survenues à l’aéroport de Bruxelles sont le fait d’un attentat-suicide, rapportent plusieurs médias, dont la RTBF et Le Soir.

11h20 : La France renforce à nouveau ses mesures de sécurité. « J’ai décidé de déployer 1 600 policiers et gendarmes supplémentaires dans différents points (…) dont les infrastructures de transport aérien, maritime et ferroviaire », a annoncé le ministre de l’Intérieur français Bernard Cazeneuve.

11h18 : Le président du Conseil européen condamne « les attaques terroristes » à Bruxelles.

11h14 : « Il y a 11 morts à l’aéroport de Zaventem et également une dizaine à la station Maalbeek dans le quartier européen où il y a eu une très grosse explosion dans le métro », a annoncé un porte-parole des pompiers de la capitale belge, Pierre Meys.

11h07 : Comme de nombreux artistes, le dessinateur Joann Sfar a réagi avec un dessin du Manneken-Pis, la fontaine emblématique de Bruxelles :

Mon coeur est à Bruxelles

A photo posted by Joann Sfar (@joannsfar) on

11h03 :  Les trains Thalys ne partent plus ou font machine arrière, indique le groupe.

10h54 : Un nouveau bilan provisoire fait désormais état de 21 morts dans les explosions à Bruxelles, selon les pompiers.

10h51 : Voici la carte des événements :

10h45 : Alors qu’un bilan provisoire fait état de morts dans le métro bruxellois, un journaliste de l’AFP, Cédric Simon, raconte les premiers secours aux blessés de la station de Maelbeek, dans le quartier européen. « Parmi ces blessés, qui se trouvent au sol devant la sortie de la station, située à 300 mètres de la Commission européenne, plusieurs ont le visage en sang, certains sont en larmes. De nombreux véhicules de police et de pompiers et des ambulances affluent sur place », écrit-il.

10h42 : Les explosions dans le métro ont fait plusieurs morts, ont fait savoir des policiers à l’AFP.

10h39 : Le Premier ministre belge, Charles Michel, rappelle les consignes : ne pas bouger et appeler en cas de besoin le centre de crise au 1771. Un numéro toutefois saturé pour le moment, précise à l’instant l’organisme.

10h33 : L’évacuation de l’aéroport se poursuit, rapporte une journaliste de l’AFP sur place. Le bâtiment a par endroit été soufflé par la déflagration.

10h25 : Les autorités belges intiment à la population de ne pas se déplacer.

10h20 : C’est au tour des grandes gares de la capitale belge de fermer leurs portes.

10h17 : Les explosions dans le métro du quartier européen ont fait une quinzaine de blessés.

10h16 : Les Pays-Bas ont annoncé avoir augmenté la sécurité dans les aéroports et les contrôles à la frontière.

10h13 : Alors que le bilan, encore provisoire, s’est alourdi, les premières réactions affluent. Le Premier ministre suédois dénonce « une attaque contre l’Europe démocratique » tandis que Bruno Le Roux, président du groupe socialiste à l’Assemblée nationale française, rappelle qu’après le Mali, c’est aujourd’hui la capitale de l’Europe qui est frappée :

10h10 : Les bus et tramways ne circulent plus dans la capitale belge.

10h07 : La journaliste de l’AFP présente à l’aéroport décrit l’émotion des employés sur place lors des déflagrations :

10h03 : Au moins 13 morts et 35 blessés dans les explosions à l’aéroport international de Bruxelles.

10h01 : La Commission européenne, située à Bruxelles, appelle ses employés à rester chez eux ou dans leurs bureaux.

9h58 : C’est désormais au tour de l’aéroport de Francfort de prendre des mesures pour renforcer la sécurité. D’autres aéroports et sites sensibles devraient emboîter le pas à la ville allemande.

9h55 : Les avions évitent désormais l’aéroport de Bruxelles, comme le montrent les applications et sites suivant les vols en temps réel :

Capture d'écran Flight Radar.

Capture d’écran Flight Radar.

9h50 : À Paris, des mesures ont été prises pour renforcer à nouveau la sécurité à l’aéroport parisien de Roissy.

9h48 : Une journaliste de l’Agence France-Presse présente sur place a recueilli le témoignage d’un passager qui se trouvait dans le hall de l’aéroport au moment de l’explosion. Ce dernier rapporte avoir « senti de le souffle » de la déflagration et avoir vu « du sang dans l’ascenseur » :

9h44 : Le service du métro est suspendu à Bruxelles.

9h40 : Une nouvelle explosion a eu lieu dans une station de métro, proche du quartier des institutions européennes.

9h35 : « L’aéroport de Bruxelles est fermé jusqu’à nouvel ordre. » Eurocontrol, organisation européenne pour la sécurité de la navigation aérienne, a confirmé la nouvelle sur son site internet.

Une décision des autorités belges qui intervient après une double explosion entendue, le 22 mars au matin, à l’aéroport Brussels International, situé sur la commune de Zaventem au nord de la capitale.

« Une personne a été tuée et plusieurs blessées mardi matin par deux explosions à l’aéroport de Bruxelles, qui a été fermé », ont rapporté la police et des sources aéroportuaires, soulignant que les deux détonations ont retenti vers 8 heures (7 heures TU).

Une première explosion a été entendue dans le hall des départs, puis une deuxième déflagration, selon des médias belges qui ont ajouté que de nombreuses personnes quittaient l’aéroport en courant, abandonnant leurs bagages dans l’aéroport d’où s’échappait de la fumée.

« Il y a d’abord eu une petite explosion puis une plus grande, au niveau de l’enregistrement », a raconté Teresa Küchler, une journaliste du quotidien suédois Svenska Dagbladet, sur le site internet du journal.

Un plan catastrophe a été déclenché par les autorités belges.

Déjà 250 000 inscrits !
NEWSLETTER

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Fermer

Je me connecte