Coopération : que retenir de la visite de Paul Kagamé en Guinée ?

Pour sa première visite dans le pays, Paul Kagamé a été reçu en grandes pompes. © Gouvernement Guinéen Officiel/Facebook

C'est la première fois que le président rwandais se rend à Conakry, la capitale guinéenne. Une visite marquée par le renforcement de la coopération économique et administrative entre les deux pays.

Première visite de Paul Kagamé en Guinée

Pour sa première visite dans le pays, Paul Kagamé a été reçu en grandes pompes le mardi 08 mars par son homologue guinéen, le président Alpha Condé : salut aux couleurs, hymnes nationaux, vingt-et-un coup de canons. Les deux présidents sont « décidés à écrire avec leurs peuples respectifs, une nouvelle page de la coopération africaine », relève un communiqué de la présidence guinéenne.

 

Signe fort de cette volonté de fortifier les liens entre Kigali et Conakry, l’ambassade du Rwanda a été inaugurée en début de semaine dans la capitale guinéenne.

Le soir de son arrivée, le président Kagamé a été fait Grand-Croix de l’Ordre National du Mérite guinéen au cours d’un banquet offert à son honneur, organisé après une audience en tête-à-tête avec Alpha Condé au palais officiel.

 

Signature de sept accords de coopération

Au total, sept accords de coopération ont été signés entre la Guinée et le Rwanda, au cours de cette visite dans les domaines de la diplomatie, de la santé, des transports, ou encore de l’environnement.

Ils portent notamment sur la suppression de visa pour les détenteurs de passeports diplomatiques et la délivrance de visa aux points d’entrée du territoire pour les titulaires de passeports ordinaires des deux pays. Un accord relatif aux services aériens entre les deux pays a été conclu, en amont de l’ouverture prochaine par la compagnie RwandAir d’une ligne aérienne entre Kigali et Conakry.

Un protocole d’accord de coopération dans le domaine de la planification du développement et des investissements a été signé par les deux chefs d’État, de même qu’un accord de coopération pour l’environnement et la gestion des ressources naturelles.

Plus tôt dans la journée, Paul Kagamé et Alpha Condé ont visité le Port Autonome de Conakry, et « la Blue Zone » de Kaloum, qui fonctionne à l’énergie solaire.

Alpha Condé veut s’inspirer du « modèle rwandais »

Le président guinéen n’a pas tari d’éloges à l’égard de Paul Kagamé, dont il a salué l’action à la tête du Rwanda. Les deux hommes se sont déjà croisés plusieurs fois, a-t-il insisté, notamment lors du dernier Forum économique de Davos (Suisse) durant lequel le président rwandais s’était engagé se rendre à Conakry.

Avant de le rencontrer, « trois personnes m’avaient parlé de [Paul Kagamé] : Bernard Kouchner, ancien ministre des Affaires étrangères de la France, Tony Blair, l’ancien Premier ministre britannique et Mme Obi[ageli Ezekwesili], ex-vice-présidente de la Banque mondiale. Ils m’avaient dit ‘il faut que tu rencontres Paul Kagamé parce que vous vous ressemblez, vous avez la même vision », a déclaré Alpha Condé d’un ton amical, lors de la traditionnelle conférence de presse donnée mercredi pour clôturer la visite.

Je n’ai aucune gêne à reconnaître que le Rwanda est mieux géré que la Guinée.

« Je n’ai aucune honte, aucune gêne à reconnaître que […] le Rwanda est mieux géré que la Guinée », a poursuivi Alpha Condé, invitant son pays à s’inspirer du modèle rwandais en matière de gouvernance économique et administrative. « Nous venons de loin, nous avons connu une dictature et nous avons de grands défis à relever », a ajouté Alpha Condé.

À ce titre, Alpha Condé a informé qu’un accord entre le comité stratégique du président Kagamé et le cabinet présidentiel guinéen avait été signé, remerciant au passage le travail de la délégation rwandaise, arrivée dès dimanche dernier, et dont la mission en Guinée s’étend jusqu’à vendredi. « Je respecte beaucoup le président Kagamé et j’admire ce qu’il a fait au Rwanda. J’espère que je pourrai faire la même chose en Guinée », a-t-il renchéri.

Après avoir remercié son homologue guinéen pour son amitié. Paul Kagamé a tenu à rappeler et saluer le « rôle historique joué par la Guinée pour l’indépendance de notre continent ».

« Nous allons réaliser un meilleur futur pour les peuples de nos pays. Je pars avec un sentiment de satisfaction et d’accomplissement pour notre coopération et pour notre amitié », a résumé le président Kagamé, qui a invité son homologue à visiter le Rwanda. Une invitation « acceptée avec plaisir » et dont la date devrait être bientôt fixée, indique un communiqué officiel de la présidence guinéenne.

Couverture

Exclusivité : - 30% sur votre édition digitale


Couverture

+ LE HORS-SERIE FINANCE OFFERT dans votre abonnement digital. Accédez à toute l'actualité africaine où que vous soyez !

Je m'abonne à Jeune Afrique