#FreeMoussa – Bangladesh : Moussa ibn Yacoub de Barakacity est sorti de prison

Moussa Ibn Yacoub. © Barakacity

Après plus de deux mois passés en prison au Bangladesh, Moussa Ibn Yacoub, l’humanitaire français de l’association Barakacity, est libre depuis ce mardi.

La nouvelle a été annoncée sur le compte Facebook de son avocat, Maître Bolaky. Le jeune humanitaire français a été libéré mardi 1er mars « à la suite d’un pourvoi en cassation devant la Cour suprême siégeant à Dacca (la capitale bangladaise) ». Après deux refus successifs, en première instance puis devant la Haute cour, c’est finalement la Cour suprême qui a statué en faveur du jeune homme.

Cependant son avocat rappelle que cette mise en liberté est provisoire « en attendant la remise du rapport final par la police, avec soit l’abandon des charges, soit la poursuite au fond devant une juridiction correctionnelle. »

Emprisonné pour « activités suspectes »

Moussa était emprisonné depuis le 22 décembre pour « activités suspectes ». Alors qu’il se rendait dans le sud du pays pour apporter de l’aide aux Rohingya (une communauté musulmane persécutée au Bangladesh), il avait été arrêté à un check point et interpellé en raison de la différence entre son nom musulman et celui qui figure sur ses papiers civils, Puemo Maxime Tchantchuing. « Les autorités ont un problème avec les Rohingya, et les juges ne remettent pas cela en cause : ils adhèrent donc – tacitement – à cette rhétorique amère et haineuse. La lutte se poursuit donc pour la défense, pour arracher cette si chère et précieuse liberté de Moussa…», avait-il déclaré lors du second refus de libération.