Maroc : l’Allemagne promet 400 millions d’euros pour l’énergie solaire

Gerd Müller et Abdelilah Benkirane, le premier ministre marocain. © BMZ / Ute Grabowsky/photothek.net

Le ministre fédéral allemand de la Coopération économique et du Développement, Gerd Müller, en visite au Maroc s'est engagé au financement de nouvelles installations solaires à Midelt, dans le centre du Maroc, pour 400 millions d'euros.

Le ministre fédéral allemand de la Coopération économique et du Développement, Gerd Müller, en visite au Maroc a signé un accord à Ouarzazate, samedi 27 février, avec Mustapha Bakkoury, président du directoire de l’Agence marocaine de l’énergie solaire (Masen), dans le cadre d’un plan prévoyant le financement de nouvelles infrastructures solaires à Midelt pour 400 millions d’euros.

Masen a publié un appel à manifestation d’intérêt en date du 31 décembre 2015 pour l’installation d’une ou plusieurs centrales solaires, d’une capacité de 400 MW chacune, à Midelt sur un terrain de 3 000 hectares. Les entreprises qui se chargeront du développement de cette nouvelle série de centrales solaires marocaines doivent être sélectionnées à la fin 2017 ou début 2018, selon un calendrier prévisionnel communiqué par Masen dans le même document.

864 millions d’euros déjà alloués par l’Allemagne au solaire marocain

Pour le quotidien Le Matin, citant des chiffres des responsables de l’ambassade d’Allemagne à Rabat, l’Allemagne s’est déjà engagé significativement dans l’énergie solaire marocaine.

864 millions d’euros, tels sont les financements alloués par la KfW, la banque publique allemande d’investissement, dans le plan marocain Noor qui prévoit ainsi l’installation de 2 000 mégawatts de capacités énergétiques d’origine solaire à échéance 2020.

Le premier volet de Noor Ouarzazate, Noor-1, a été inauguré le 4 février 2016. Il doit être complété par trois autres champs solaires : Noor-2, Noor-3 et Noor-4. Ce qui globalement ferait de la centrale de Noor, étendue sur 3 093 hectares, la plus grande centrale solaire au monde. « Notre ministère impulse fortement la plus grande solaire du monde au Maroc par ses contributions financières. Le ministre Gerd Müller, avec son homologue marocain, ont annoncé la poursuite de cette coopération », a indiqué le ministère allemand de la Coopération économique et du Développement dans un communiqué publié le 29 févrierau terme d’une tournée de quatre jours au Maghreb (Maroc, Tunisie et Algérie).

Le Maroc entend porter la part des énergies renouvelables dans ses différentes sources d’approvisionnement à 42 % en 2020, puis 52% en 2030. Les sites de Laayoune et Boujdour ont également été retenus par Masen pour accueillir des centrales solaires.

Le saoudien Acwa pour Noor I, puis Acwa associé avec la société espagnole d’ingénierie et de construction (Sener) pour Noor II et III, ont été choisis pour construire les centrales de Ouarzazate. Le processus de sélection pour le quatrième volet Noor IV a été lancée en juillet 2015.

Le Maroc accueillera la conférence internationale sur le climat, la prochaine Conférence internationale sur le climat, la COP 22, entre le 7 et le 18 novembre 2016 à Marrakech.