Bourse d’Alger : la première cotation de Biopharm est prévue le 6 avril

La bourse d'Alger. © DR

Les souscriptions à l’offre publique de vente du groupe pharmaceutique algérien se dérouleront du 13 au 23 mars prochain, a indiqué Biopharm dans un communiqué de presse publié sur son site internet le 22 février.

Initialement annoncée pour fin janvier par la Commission d’organisation et de surveillance des opérations de Bourse (Cosob), puis reportée pour des raisons de procédures administratives et techniques, la future introduction à la Bourse d’Alger de 20% du capital de Biopharm se précise. En effet, la période des souscriptions à l’offre publique de vente sera ouverte du 13 au 23 mars prochains, a indiqué le groupe pharmaceutique algérien.

Durant cette période, les investisseurs potentiels auront la possibilité de souscrire à l’opération auprès des neuf intermédiaires* en opérations de Bourse composant le syndicat de placement.

Une opération supérieure à 50 millions d’euros

L’introduction en Bourse de Biopharm porte sur la cession de 5 104 375 actions (20% du capital) à un prix unitaire de 1 225 dinars pour le public. En outre, un nombre maximum de 16 000 actions supplémentaires seront proposées aux salariés du groupe au prix préférentiel de 1 102,50 dinars par action. Au total, l’opération devrait rapporter près de 6,3 milliards de dinars (53,3 millions d’euros).

À la clôture des souscriptions et après l’analyse des ordres d’achat, la première cotation du groupe Biopharm est prévue pour le mercredi 6 avril « sous réserve de la satisfaction des conditions légales d’admission en Bourse notamment la diffusion auprès du public constitué d’au moins 150 actionnaires d’au moins 20% du capital de la société », mentionne la notice information de Biopharm relative à cette opération.

Diversification de l’actionnariat

En optant pour la Bourse, Biopharm vise « à compléter la restructuration de son actionnariat et à le diversifier, afin de pérenniser la société et d’en faciliter le développement. Cette opération a pour objet d’ouvrir le capital aux investisseurs nationaux par la cession d’une partie des actions des actionnaires historiques (NDLR : Madjid Kerrar fondateur et président de Biopharm, ainsi que des membres de sa famille) », explique le groupe.

Pour rappel, Biopharm a ouvert son tour de table en 2013 au consortium ADP Enterprises WLL, qui détient 49% du groupe algérien. Ce groupement est composé des financiers Development Partners International (DPI) et Mediterrània Capital, ainsi que de l’agence de développement allemande DEG.

Le groupe Biopharm revendique 13 % du volume des médicaments écoulés en Algérie. En 2014, il a réalisé un chiffre d’affaires d’environ 400 millions d’euros et un bénéfice net de près de 32 millions d’euros, selon les derniers chiffres publics.

* La Banque Extérieure d’Algérie, la Banque de l’Agriculture et du Développement Rural, la Banque de Développement Local, la Banque Nationale d’Algérie, BNP Paribas El Djazaïr, la Caisse Nationale d’Epargne et de Prévoyance-Banque, Société générale Algérie et Tell Markets).