Orange s’allie à Google pour doper ses smartphones à bas coût en Afrique

Le dernier-né des smartphone qu'Orange va commercialiser en Afrique, avec Android par défaut. © Orange

Le nouveau smartphone qu'Orange commercialisera avec une offre "tout compris" (data, voix et sms) sur ses marchés africains et moyen-orientaux à compter du deuxième trimestre 2016 sera vendu par défaut avec Android, le système d'exploitation mobile développé par Google, selon un partenariat entre l'opérateur français et le géant technologique américain rendu public lundi.

Le prochain modèle de la gamme des smartphones qu’Orange commercialise dans la région Afrique et Moyen-Orient et sera équipé par défaut d’Android, le système d’exploitation de smartphones le plus distribué au monde (loin devant les iOS d’Apple, les Windows Phone ou les BlackBerry OS), ont annoncé le groupe de téléphonie français et le géant californien Google lundi 22 février.

Une nouvelle offre déployée au deuxième trimestre 2016

L’Orange Rise 31, le nouveau smartphone en question qui sera lancé « progressivement au cours du deuxième trimestre 2016 » dans la vingtaine de pays de la région où Orange est présent et comptait 110,2 millions de clients fin 2015, inclura donc les désormais classiques Google Search, YouTube et Google Maps, bien connus des amateurs des applications mobiles du groupe américain.

Un téléphone qui sera commercialisé avec une offre à bas coût « tout compris » (conversation téléphonique vocale classique, sms et « data » pour la navigation sur internet mobile) très proche de celle que l’opérateur avait lancé en mars 2015Mais « Klif », c’était alors le nom de l’offre, proposait des smartphones dont le système d’exploitation par défaut était celui de Mozilla.

« Aucun revirement mais le développement naturel de la gamme des smartphones africains et moyen-orientaux d’Orange », indique l’opérateur contacté par Jeune Afrique lundi.

Le principe de l’offre tout compris est le même : le client acquiert un smartphone à bas coût (ceux de la gamme Orange sont fabriqués par Alcatel) auquel est associé un forfait prépayé comprenant un crédit de données mobiles, de minutes de conversation téléphonique et de sms. Le tout pour 40 dollars, prix auquel avait également été lancé l’offre « Klif » ensuite déclinée pays par pays (99 dinars en Tunisie, 119 000 ariary à Madagascar, 14 900 F CFA au Sénégal… etc).

Un marché des smartphones africains prometteur

Un marché des smartphones sur lequel le français persiste et signe parce qu’il en constate le potentiel et la  forte croissance. « Environ 45 % des ventes africaines et moyen-orientales de téléphones d’Orange en 2015 sont des smartphones », indique un porte-parole du groupe français, qui revendique ainsi un million de smartphones écoulés dans cette zone sur la seule année 2015.

À noter que Google et Orange n’en sont pas à leur coup d’essai en Afrique : mi-2011, ils s’étaient mis d’accord pour intégrer aux offres mobiles d’Orange le « Gmail SMS Chat », un service de discussion en temps réel par SMS.