RD Congo – Hubert Velud : « Au TP Mazembe, gagner fait partie des habitudes »

Hubert Velud en 2010, à Lomé, au Togo. © SUNDAY ALAMBA/AP/SIPA

Invaincu depuis son arrivée sur le banc du TP Mazembe en janvier (six victoires, trois nuls), le Français Hubert Velud (56 ans) se préparait à affronter l’Étoile du sahel (Tunisie) samedi en Supercoupe d’Afrique à Lubumbashi.

Jeune Afrique : Moïse Katumbi n’a sans doute pas eu à vous préciser qu’une victoire face à l’Étoile du Sahel, samedi 20 février, serait la bienvenue…

Hubert Velud : Quand on signe dans un club comme le TP Mazembe, on sait que gagner des titres fait partie des habitudes. Quand je suis arrivé à Lubumbashi, on ne m’a pas assigné d’objectifs précis. Mais je sais très bien que la Ligue des Champions est très importante ici. Le championnat aussi. C’est vrai qu’un succès en Supercoupe serait une excellente façon de vraiment bien débuter ma mission.

Quelle idée vous faites-vous du football congolais ?

Nous avons disputé neuf matches en trois semaines et demi. C’est très disparate. Il y a de bonnes équipes, et avec les play-offs, où nous retrouveront l’AS Vita Club et le DC Motema Pembe, le niveau va augmenter. Ce qui nivèle les forces, c’est aussi l’état des terrains. Certains sont disons… surprenants, avec de véritables trous. Je pense que même le Real Madrid ou le FC Barcelone éprouveraient des difficultés. L’arbitrage à l’extérieur peut parfois aussi surprendre. En revanche, j’avais entendu parler de problèmes de violence dans les stades, mais jusqu’ici tout se passe bien. Quand nous jouons en déplacement, la moitié du stade est derrière nous. Mazembe est un club très aimé en RD Congo.

On s’attendait à ce que l’effectif des Corbeaux change beaucoup, et finalement, seuls Samatta (Genk, Belgique) et Diarra (Club Africain, Tunisie) sont partis…

Oui. Et le président avait recruté fin 2015 Elia Meschak (ex Don Bosco), très prometteur, qui vient de terminer meilleur buteur du CHAN. Il sera dans le groupe pour affronter les Tunisiens. Il y a eu deux départs importants, mais l’ossature est restée. J’attends aussi beaucoup de Yannick Bolingi, qui vient de réaliser un très bon CHAN (3 buts).