Gabon : l’ancien ministre Serge Maurice Mabiala a été libéré

Serge Maurice Mabiala. © Page Facebook des soutiens de Serge Maurice Mabiala.

Arrêté le 16 septembre 2015 à son domicile par des agents de la Direction générale des recherches (DGR) et incarcéré depuis à Libreville, Serge Maurice Mabiala, l’ancien ministre de la Fonction publique, a été libéré dans la nuit de lundi à mardi.

Serge Maurice Mabiala, libéré dans la nuit du lundi 15 janvier, aura donc passé cinq mois en prison. Arrêté le 16 septembre 2015, il était accusé d’avoir détourné 1 987 milliards de francs CFA dans le cadre d’une procédure de redressement fiscal, alors qu’il était directeur de la Direction des grandes entreprises (DGE), au sein de la Direction générale des impôts.

Demande de libération provisoire

Lors de sa première audience, le 21 septembre 2015 au tribunal de Libreville, Serge Maurice Mabiala n’avait pas reconnu les faits et ses avocats n’ont cessé de clamer que le dossier de l’accusation était vide, tout en réclamant la liberté provisoire pour leur client. Une demande de grâce présidentielle avait ensuite été formulée, le 16 janvier dernier, par les élus membres d’Héritage et Modernité, le courant politique dont il fait partie.

Au sein de l’opinion, l’incarcération de Serge Maurice Mabiala, ancien directeur de cabinet adjoint du chef de l’État, Ali Bongo Ondimba, a été perçu comme un règlement de compte au sein du camp au pouvoir, alors qu’Héritage et Modernité avait émis des critiques contre la gouvernance au sein du Parti démocratique gabonais (PDG, au pouvoir). Depuis, les choses semblent peu à peu rentrer dans l’ordre. Alexandre Barro Chambrier, le porte-parole du courant, a ainsi été récemment confirmé membre du Comité permanent du Bureau politique du PDG.