Abdelhamid Addou nommé PDG de Royal Air Maroc

La Royal Air Maroc compte développer ses liaisons sur le continent africain. © Hassan Ouazzani pour Jeune Afrique

L'ancien directeur général de l'Office national marocain du tourisme prend la succession de l'emblématique Driss Benhima, patron de l'opérateur aérien depuis 2006.

Le roi Mohammed VI a nommé le 06 février Abdelhamid Addou au poste de PDG de Royal Air Maroc (RAM). Directeur général de l’office marocain du tourisme entre 2008 et 2013, le nouveau patron de la compagnie aérienne nationale était depuis mi-2014 directeur de la Société d’aménagement de la station balnéaire de Mogador, dans la province d’Essaouira, sur la côte Atlantique du Maroc.

Restructuration

Abdelhamid Addou prend la succession de Driss Benhima. Ce dernier, patron de Royal Air Maroc depuis 2006, est l’architecte du plan de relance du fleuron national. Confronté à des pertes de 1,7 milliard de dirhams (155,7 millions d’euros) en 2011, le transporteur s’est engagé dans un ambitieux plan de restructuration, marqué par une rationalisation des effectifs et une réduction des coûts, ainsi que l’externalisation de certaines activités (peinture des avions…).

Le polytechnicien, ancien ministre des Transports à la fin des années 90, a également misé sur le renforcement de la flotte aérienne de la RAM (doublement des appareils longs-courriers et acquisition d’une dizaine de moyens-courriers de 100 sièges) et des liaisons aériennes vers le sud du Sahara mais également le Moyen-Orient.

À son successeur, le sexagénaire laisse une compagnie qui dessert pas moins de 32 destinations du continent (87 à l’international) et dispose d’une flotte de 53 appareils dont une trentaine de Boeing 737 et 4 E190 du brésilien Embraer acquis récemment. Trois Boeing 787 Dreamliner devraient renforcer la flotte de Royal Air Maroc dès cette année.

De plus, Royal Air Maroc est à l’équilibre : fin octobre 2014, son chiffre d’affaire annuel était de 13,89 milliards de dirhams (1,25 milliard d’euros), pour un résultat net de 184 millions de dirhams.

Dans une interview accordée à Jeune Afrique en octobre dernier, Driss Benhima indiquait 160 millions de dirhams de résultat net et un chiffre d’affaires de 14 milliards de dirhams, pour l’exercice 2015.

Plan de développement

Peu d’information ont été fournies sur les futures responsabilités de Driss Benhima. La date d’entrée en fonction effective de Abdelhamid Addou n’a pas non plus été indiquée. Parmi les chantiers du nouveau patron de Royal Air Maroc devraient figurer, en premier plan, la finalisation et la mise en oeuvre du plan de développement 2016-2025, pour lequel près de 36 milliards de dirhams d’investissements sont évoqués.

Déjà 200 000 inscrits


Chaque jour, recevez par mail les actus Jeune Afrique à ne pas manquer


Curieux ? Voici un aperçu des newsletters ici