Minusma : le contingent allemand comptera bientôt 650 hommes au Mali

Un soldat occidental de la Minusma à Bamako. © Capek Karel/AP/SIPA

Après le gouvernement, le Parlement allemand a adopté jeudi le plan du renforcement de la présence de son armée au Mali. Le contingent allemand qui compte actuellement 14 personnes devrait passer à 650 dans le cadre de la Minusma.

Pour l’instant, 14 Allemands seulement participent à la Minusma : 8 militaires et 6 policiers sur les 150 initialement promis par l’Allemagne à la mission onusienne au Mali. Il s’agissait à l’époque d’une contribution a minima que Berlin voudrait aujourd’hui dépasser, en renforçant sa présence militaire sur place.

D’ici le mois de juin,  quelque 400 soldats allemands supplémentaires devraient être envoyés dans le nord du Mali.

Après les attentats terroristes de 13 novembre 2015 à Paris, le gouvernement allemand s’était déclaré en effet prêt à déployer des troupes supplémentaires au Mali pour permettre à celles de la France de se redéployer ailleurs, voire à revenir sur le sol français confronté à des menaces jihadistes.

Un « signal fort » de l’Allemagne

Début janvier, l’option de contribuer à la hauteur de 650 hommes au sein de la Minusma a été évoquée. Et la décision a été validée, le 28 janvier, à 502 voix contre 72 devant le Parlement allemand.

Pour Niels Annen, porte-parole du groupe parlementaire social-démocrate, c’est un « signal fort » de l’Allemagne qui n’a jusqu’ici participer que de manière « plutôt symbolique » à la Minusma.

« Nous ne devons pas rester indifférents à ce qui se passe sur le continent africain. Car nous avons dû douloureusement constater que notre sécurité des deux côtés de la Méditerranée est intimement liée », a-t-il déclaré.

Déjà 200 000 inscrits


Chaque jour, recevez par mail les actus Jeune Afrique à ne pas manquer


Curieux ? Voici un aperçu des newsletters ici