Centrafrique : le 2e tour de la présidentielle et le 1er tour des législatives fixés au 14 février

Par Jeune Afrique avec AFP

Un bureau de vote lors des élections en Centrafrique le 30 décembre 2015. © Herve Serefio Diaspora / AP / SIPA

Prévu ce dimanche et annulé mercredi, le 2e tour de l'élection présidentielle en Centrafrique a été reporté officiellement au 14 février, date à laquelle a été reconduit le 1er tour des élections législatives dont les résultats ont été invalidés en début de semaine pour cause d'irrégularités.

Selon deux décrets de la présidence de transition lus jeudi 28 janvier à la radio d’État, le second tour de l’élection présidentielle en Centrafrique aura lieu le 14 février prochain. Il opposera comme prévu les anciens Premiers ministres Anicet Georges Dologuélé et Faustin Archange Touadéra, arrivés en tête lors du premier tour, le 30 décembre 2015.

La date du second tour avait déjà été officieusement fixée par l’Autorité nationale des élections (ANE) mercredi, à l’annonce du report du scrutin initialement prévu dimanche. Mais l’ANE n’avait pas alors précisé ce qu’il adviendrait du premier tour des élections législatives dont les résultats ont été invalidés lundi dernier, « à cause de nombreuses irrégularités ».

Finalement, celui-ci aura lieu le même jour, selon les décrets présidentiels : « Sur proposition de l’Autorité nationale des élections (ANE), chargée d’organiser ces scrutins déjà plusieurs fois reportés, la présidente de transition, Catherine Samba Panza, a de nouveau convoqué le corps électoral centrafricain le 14 février en vue du 2e tour de l’élection du président de la République et en vue du 1er tour des élections législatives », indique le texte.

Pour l’ANE, il s’agit donc d’un défi de taille : organiser deux scrutins en seulement deux semaines.

Déjà 200 000 inscrits


Chaque jour, recevez par mail les actus Jeune Afrique à ne pas manquer


Curieux ? Voici un aperçu des newsletters ici