Gabon : Aubameyang « touché » par les critiques de Yaya Touré et d’André Ayew

Par Jeune Afrique avec AFP

L'attaquant gabonais de Dortmund Pierre-Emerick Aubameyang lors d'un match de Coupe d'Allemagne contre Augsburg, le 16 décembre 2015. © Christof Stache/AFP

Pierre-Emerick Aubameyang a confié dimanche avoir été "touché" par les critiques, qu'il n'a "pas comprises", venant de Yaya Touré et d'André Ayew après sa désignation par la CAF comme meilleur joueur africain de l'année 2015 en janvier.

« J’ai parlé un peu avec André Ayew, mais je n’ai pas compris pourquoi ils ont dit ça. Un Ballon d’or africain se joue sur toute une année, pas sur une Coupe d’Afrique des nations. Ça m’a touché, ces critiques, c’est dommage, mais ce n’est pas grave », a commenté Aubameyang sur Canal+.

« C’est ce qui fait la honte de l’Afrique »

Touré, quadruple lauréat du Ballon d’or africain (record codétenu avec le Camerounais Samuel Eto’o) n’a pas digéré la récompense remise à Aubameyang et avait lancé : « Je crois que c’est ce qui fait la honte de l’Afrique. Car se comporter de la sorte, c’est indécent ! »

Ayew avait alors embrayé : « Yaya et moi, on était finalistes de la CAN, il a gagné, j’ai fini meilleur buteur. S’il n’y avait pas eu la CAN, d’accord on peut en discuter mais là non, on doit privilégier nos compétitions… On doit les respecter. Si nous Africains, on ne le fait pas, qui le fera ? Franchement, c’était Yaya ou moi cette année… »

La veste d’Aubameyang amuse 

Le Gabon, avec qui évolue Aubameyang, avait quitté la CAN-2015 au premier tour. La Côte d’Ivoire, équipe de Touré, avait remporté la finale face au Ghana, équipe de Ayew. Reste qu’Aubameyang, qui joue à Dortmund, est toujours meilleur buteur de la Bundesliga (18 buts).

L’interview de Canal + n’est pas passée inaperçue, en raison de la veste portée par le capitaine des Panthères. Son costume doré, assorti à ses baskets, a en effet provoqué quelques plaisanteries côté téléspectateurs :

Déjà 200 000 inscrits


Chaque jour, recevez par mail les actus Jeune Afrique à ne pas manquer


Curieux ? Voici un aperçu des newsletters ici