Fermer

RDC : de Kinshasa à Kingston, la musique célèbre Patrice Emery Lumumba

Patrice Émery Lumumba, le 8 septembre 1960, à Léopoldville. © Archives JA

Depuis sa disparition il y a 55 ans, la mémoire de Patrice Lumuba n'a cessé d'être honorée, y compris par les musiciens.

Héros de l’indépendance de la RDC, Patrice Emery Lumumba est mort, assassiné au Katanga, le 17 janvier 1961. Son rôle dans l’histoire de la RDC et sa disparition tragique en ont fait très vite une figure légendaire du continent africain. Depuis les artistes n’ont cessé de lui rendre hommage, en Afrique certes, mais aussi en Europe et de l’autre côté de l’Atlantique où son africanisme a trouvé une résonance.

Joseph Kabasele (RDC)

Considéré comme le père de la musique congolaise moderne, « Le grand Kallé » a créé la chanson qui est devenue quasiment l’hymne de l’indépendance de l’ex-Congo belge, « Indépendance Cha Cha ». Il a également composé, avec son ensemble l’African Jazz, une chanson en hommage à Patrice Lumumba, héros national.

Balla et ses balladins (Guinée)

Groupe appartenant à la grande époque de la musique guinéenne, Balla et ses Balladins ont joué entre 1968 et 1980. Dans leur répertoire (réédité en 2010 Balla et ses Balladins, les années Syliphone, Syllart Records) on retrouve évidemment un titre composé en l’honneur du héros congolais.

Tamasha – Lumumba heroes national (RDC)


« Nous chantons Lumumba, nous les enfants du Congo » chante avec ferveur le groupe Tamasha.

Teddy L. (RDC)

Teddy L. est le petit fils de Lumumba. Le 17 janvier 2015, 54 ans après l’assassinat de son grand-père, il sortait le morceau « Patrice Lumumba ». Puis, près de six mois plus tard, il mettait en ligne le clip vidéo de la chanson. Le 30 juin, jour commémoratif de l’indépendance de la RDC.

Miriam Makeba (Afrique du Sud)

Figure emblématique de la lutte contre l’apartheid, Miriam Makeba a lutté toute sa vie contre le racisme d’une manière générale. Même si son exil forcé des États-Unis (à cause de son soutien aux Black Panthers) en Guinée la contraindra à chanter les louanges de Sékou Touré, elle chantera aussi celles de Lumumba.

Fabrice Devienne (France)

En 2012 le metteur en scène Christian Schiaretti lance le projet d’adapter au théâtre Une saison au Congo d’Aimé Césaire. Pour la partie musicale, il fait appel au pianiste Fabrice Devienne, qui compose, pour raconter l’indépendance du Congo, une musique au carrefour des sonorités africaines, du jazz, des rythmes afro-cubains (qui ont fortement influencé la musique congolaise des années 60) et du slam.

Rico – Lumumba (Jamaïque)

En Jamaïque où l’explosion du reggae s’accompagne d’un africanisme singulier, avec l’idée d’un retour libérateur sur le continent, le destins des grands hommes politiques noirs (Américains et Africains) suscitent l’admiration de nombreux artistes, à l’instar du tromboniste Rico Rodriguez. En 1976 il rend ainsi un hommage à Patrice Lumumba sur son LP Man From Wareika (Blue note).

The Spencer Davis Group (Grande Bretagne)

L’aura du père de l’indépendance rayonne jusque dans les studios de Birmingham. En 1967, The Spencer Davis Group composera cette valse énergique pour Patrice Lumumba.

Couverture

L’actu n’attend pas !


Couverture

Accédez à toute l'actualité africaine où que vous soyez en souscrivant à l'Edition Digitale de Jeune Afrique

Je m'abonne J'achète ce numéro