Les sons de la semaine #60 : MHD, ambassadeur de l’Afro Trap

MHD. © Capture d'écran. DR

Bienvenue dans notre sélection musicale hebdomadaire. Cette semaine, place à MHD, une jeune parisien d'origine sénégalo-guinéenne qui secoue le rap game français.

Cette semaine focus sur un seul artiste : MHD (Mohamed). Le jeune homme âgé seulement de 21 ans vivant à Cité Rouge dans le 19e arrondissement de Paris est en train d’affoler gentiment le rap français. Né d’une mère sénégalaise qui a grandi en Guinée et d’un père guinéen, cet ex-livreur de pizza a baigné depuis sa tendre enfance dans la musique et la danse africaines. Il y a deux mois, alors qu’il est en vacances avec des potes à Montpelier il enregistre une petite vidéo avec son smartphone sur laquelle il rappe sur Shekini, instru du groupe nigérian P-Square. Le succès est immédiat, la vidéo est partagée sur les réseaux sociaux avant de devenir virale : la France découvre l’Afro Trap, mélange de Trap (genre de rap américain) et de musique afro.

Avec le bouche à oreille, tout le monde en redemande, et de retour à Paris il enchaîne avec quatre nouveaux freestyle servis par des clips faits maison, tous réalisés entre Jaurès et Stalingrad. Rien n’est mastérisé, mais quelle efficacité, tant au niveau des punch que du son. Les millions de vues sont au rendez-vous, les demandes de featuring pleuvent et les maisons de disques lui font les yeux doux. Pour le moment, MHD garde la tête froide et poursuit sa route en indé. Sans aucun doute, le rap game devra compter avec lui en 2016. Le rap parisien a trouvé, sans aucun doute, un nouveau « Kickeur d’élit » et peut-être son nouvel ambassadeur.

>> MHD sur Facebook, Instagram et Twitter