Burkina : démarrage des travaux de l’échangeur du nord de Ouagadougou

Par - à Ouagadougou

Image d'illustration de l'échangeur au nord de Ouagadougou fournie par le maître d'oeuvre. © Sogea Satom

Le Premier ministre burkinabè, Yacouba Zida, a lancé ce vendredi les travaux de construction de l'échangeur du nord à Ouagadougou, la capitale burkinabé. Son coût est de 107 millions d'euros.

Les travaux de l’échangeur du nord de Ouagadougou, confiés à l’entreprise française, Sogea Satom, filiale de Vinci Construction spécialisée dans le BTP en Afrique, s’élèvent à 70 milliards de F CFA (106,71 millions d’euros)

Ce chantier est financé pour partie par le budget de l’État sous la forme d’un partenariat public-privé – une première dans le secteur routier au Burkina – avec un pool de bailleurs conduit par Bank of Africa. Les travaux, prévus sur 36 mois, vont créer un millier d’emplois, selon les promoteurs du projet.

Ouvrage de référence

L’échangeur est situé sur la route nationale qui relie Ouagadougou à Ouahigouya au nord du pays. Le chantier comprend également la réalisation d’un carrefour principal à quatre nœuds et une jonction avec la route Nationale n°22. Dix ponts d’une longueur compris entre 40 et 75 mètres et le bitumage d’environ 22 km de voies en béton bitumineux sont également prévus.

« C’est un ouvrage de référence pour le Burkina et pour Sogea Satom qui participe au bouclage du périphérique de la capitale », a estimé Robin Testot-Ferry, chef d’agence de l’entreprise attributaire.

Trafic urbain

La construction de trois échangeurs (Est, Ouest et Ouaga 2000) pour environ 62 milliards de F CFA sous l’ère de Blaise Compaoré a fluidifié le trafic urbain dans ces quartiers, celui du nord devrait ainsi mettre fin aux bouchons sur le pont Baskuy et améliorer l’accès aux communes de Tampouy et de Sig-Noghin, au nord de la capitale burkinabé.

Doté d’un budget de 1 647 milliards de F CFA, le programme d’investissements prioritaires (2011-2015) a permis au Burkina Faso de bitumer 2 323 kilomètres de route, pour un réseau routier total de 15 322 km.