Fermer

Liberia : « plus aucun cas » d’Ebola, selon les autorités

Par Jeune Afrique avec AFP

L'épidémie d'Ebola a montré au grand jour la faiblesse des structures de premiers soins en Afrique. © Abbas Dulleh/AP/SIPA

Les autorités sanitaires ont annoncé vendredi que les deux derniers cas connus d'Ebola au Liberia, le père et le frère d'un adolescent décédé du virus le 23 novembre, ont été déclarés guéris.

« Pour autant que nous sachions, il n’y a plus aucun cas dans les centres de traitement d’Ebola au Liberia », a affirmé, le 4 décembre, Tolbert Nyensuah, ministre libérien de la Santé.

Une déclaration qui intervient après la guérison annoncée du père et du frère d’un adolescent décédé du virus le 23 novembre, les deux derniers cas connus d’Ebola dans le pays.

« Nous savons également qu’il n’y a plus de nouvelle transmission aujourd’hui, d’après nos investigations épidémiologiques », a-t-il ajouté, soulignant que plus de 160 contacts des derniers cas restaient sous surveillance.

Liberia, déjà déclaré à deux reprises exempt d’Ebola

Un pays est déclaré exempt de transmission d’Ebola lorsqu’une période de deux fois 21 jours – 21 jours représentant la durée maximale d’incubation du virus – s’est écoulée sans nouveau cas depuis le second test négatif sur un patient guéri.

Le Liberia avait été déclaré exempt de transmission une première fois en mai, avant la réapparition de l’épidémie environ sept semaines plus tard, puis de nouveau le 3 septembre.