Industrie : Thales planche sur un retour au Maroc

Par - à Casablanca

Thales: 500 millions d'euros pour moderniser le trafic aérien sud-africain © AFP

Des négociations sont en cours avec le gouvernement marocain pour l'implantation d'une unité industrielle à Casablanca.

Près de quinze ans après avoir cédé sa filiale Thales Microsonics, le groupe français devait bientôt revenir à Casablanca pour y implanter une unité pour les composantes de ses radars aéronautiques.

« Rien n’est encore signé, mais les négociations sont en bonne voie ! », confie une source au ministère marocain de l’Industrie, qui confirme l’information dévoilée par le journal marocain TelQuel. La nouvelle unité industrielle de Thales devrait être installée en 2016 sur la zone franche aéronautique de Casablanca, Midparc.

Ce site compte déjà une unité du constructeur aéronautique canadien Bombardier et l’équipementier Stelia Aerospace (né de la fusion de Aerolia et Sogerma du groupe Airbus) y a lancé le 02 décembre la construction d’une usine, dont le démarrage est attendu mi-2016.

Surveillance

L’usine casablancaise de Thales devrait produire des composantes pour ses systèmes de surveillance et de navigation aérienne. Le groupe français, qui avait cédé en 2002 sa filiale marocaine Thales Microsonics spécialisée dans la fabrication de matériaux de communication, est resté très impliqué dans le royaume où il a décroché de gros marchés publics durant la dernière décennie.

Parmi les plus importants : la solution clé en main de cartes d’identités nationales biométriques pour la Direction générale de la sûreté nationale, le contrat de rénovation des mirages F1 pour le compte de l’Administration de la défense nationale et l’installation d’un nouveau système de communication sur le réseau ferroviaire.

Thales est également impliqué dans la formation des ingénieurs marocains, dans le cadre d’accords conclus avec les écoles d’ingénieurs et les universités.

En 2014, le groupe français a réalisé un chiffre d’affaires de 12,97 milliards d’euros, pour un résultat net part du groupe de 562 millions d’euros.

Sur le continent africain, Thales compte une filiale dédiée aux activités aéronautique et à la défense basée dans la banlieue de Johannesburg, en Afrique du Sud.