Football : pourquoi la finale de la Supercoupe de Mauritanie a été stoppée à la 63e minute

Image de la finale de la Supercoupe de Mauritanie le 28 novembre. © Fédération mauritanienne de football.

Les supporteurs du stade municipal de Nouadhibou, venus assister à la finale de la Supercoupe de Mauritanie, n’en ont pas tout à fait eu pour leur argent, samedi. En présence du président Mohamed Ould Abdel Aziz, le match a en effet été arrêté à la 63e minute. Officiellement pour des raisons d’éclairage.

Selon la fédération mauritanienne de football, qui s’est exprimée lundi 30 novembre, l’interruption du match a été décidée en concertation avec les responsables des deux clubs du FC Tevragh Zeina et l’ACS Ksar, qui étaient alors à égalité, un but partout. La rumeur attribuait auparavant cette décision au chef de l’État lui-même, qui se serait ennuyé pendant la rencontre.

«Ce n’est pas le président de la République qui a ordonné l’arrêt du match », explique la fédération. « Il était prévu que le match démarre plus tôt qu’il n’a démarré pour donner du temps à la distribution des trophées et médailles honorifiques, pendant qu’il [faisait] jour en raison de l’absence d’éclairage au stade municipal de Nouadhibou », détaille l’organisation.

« Rumeur savamment répandue »

« Le coup d’envoi a accusé un certain retard [et] il s’avérait qu’il était matériellement impossible de faire jouer l’intégralité du temps réglementaire et de le ponctuer, comme initialement prévu, de la cérémonie (…) avant la tombée de la nuit », explique-t-elle encore, précisant que que les deux présidents de clubs ont accepté d’arrêter le match et d’avoir recours aux tirs au but pour se départager. « Contrairement à une rumeur savamment répandue, ce n’est pas SEM le Président de la République qui a ordonné l’arrêt du match », insiste encore la fédération.

Le FC Tevragh-Zeïna l’a finalement emporté 5 à 4. Une victoire de prestige, sans grande conséquence. Si elle est organisée chaque année depuis 2011 le 28 novembre, afin de commémorer l’indépendance du pays, la Supercoupe n’est en aucun cas officielle et le match ne sera donc pas homologué.

Déjà 200 000 inscrits


Chaque jour, recevez par mail les actus Jeune Afrique à ne pas manquer


Curieux ? Voici un aperçu des newsletters ici