Mali : deux suspects liés à l’attaque de l’hôtel Radisson à Bamako ont été arrêtés

Par Jeune Afrique avec AFP

Des troupes maliennes devant le Radisson Blu, le 21 novembre, lendemain de l'attaque. © Jerome Delay / AP / SIPA

Les autorités maliennes ont annoncé jeudi l'arrestation de deux suspects liés à l'attaque de l'hôtel Radisson du 20 novembre à Bamako.

« Deux suspects liés à l’attaque la semaine dernière de l’hôtel Radisson Blu viennent d’être arrêtés », a indiqué, le 26 novembre, une source sécuritaire malienne, soulignant que l’interrogatoire était encore en cours.

À en croire la même source, les deux hommes ont été arrêtés à Bamako par les forces spéciales maliennes.

« Un téléphone qui a parlé »

Une autre source sécuritaire a précisé quant à elle que ces arrestations ont été rendues possibles grâce à « un téléphone qui a parlé ». « Il a conduit aux deux personnes arrêtées », a-t-elle ajouté, sans donner plus de détails sur l’identité ou la nationalité des suspects, ni s’il s’agit de complices ou d’éventuels commanditaires.

Au lendemain de la prise d’otages, le procureur avait indiqué que les assaillants avaient « bénéficié de complicités pour venir à l’hôtel » mais aussi « pour commettre le forfait ».

L’enquête avance bien

Mais « l’attaque a été perpétrée par deux individus armés de fusils d’assaut, des kalachnikov de type AK-47 », a souligné jeudi devant les députés le ministre malien de la Sécurité et de la Protection civile, Salif Traoré.

« Ils ont ouvert le feu depuis l’entrée de l’hôtel, à l’intérieur, dans le hall, au restaurant, dans différents couloirs. Ils ont tiré sur les gens sans discrimination », a-t-il rappelé.

« Nous avons neutralisé les deux terroristes […]. Nous n’avons pas de raison de penser qu’il y en avait plus », a martelé le ministre. Et d’ajouter, serein : « L’enquête est en cours, elle avance bien ».

Déjà 200 000 inscrits


Chaque jour, recevez par mail les actus Jeune Afrique à ne pas manquer


Curieux ? Voici un aperçu des newsletters ici