Avion russe abattu par la Turquie : Obama tente d’apaiser les tensions entre Moscou et Ankara

Par Jeune Afrique avec AFP

Vladimir Poutine et Barack Obama. © AFP

Le président turc Recep Tayyip Erdogan a convenu mardi avec son homologue américain Barack Obama de l'importance de désamorcer les tensions après que l'armée turque a abattu un avion militaire russe à la frontière syrienne.

« Ils sont d’accord sur l’importance de désamorcer les tensions et de faire en sorte d’éviter de nouveaux incidents similaires », a déclaré la présidence turque dans un communiqué, après un entretien téléphonique entre les deux dirigeants, mardi 24 novembre.

Barack Obama a de son côté souligné lors de cet échange que le droit de la Turquie de défendre sa souveraineté était soutenu par les États-Unis et l’Otan, selon le communiqué. Les deux dirigeants ont également exprimé leur engagement en faveur d’un processus politique de transition vers la paix en Syrie, ainsi que leur détermination commune à combattre le groupe jihadiste État islamique.

Fureur de Poutine

Le président russe Vladimir Poutine suite à l’annonce de la destruction du chasseur Su-24 russe a parlé « d’un coup de poignard dans le dos ». Quant au Premier ministre turc, Ahmet Davutoglu, il a décidé de saisir l’Otan et l’ONU.  Déjà, le 16 octobre, un drone avait été abattu au-dessus de la Turquie. Ce drone avait été authentifié par Washington comme étant probablement russe, ce que dément toujours Moscou.