Sécurité

Mali : un civil de la Minusma tué près de Tombouctou

Des Casques bleus de la Minusma, près de Tombouctou. © Minusma

Un membre du personnel civil de la Mission de l'ONU au Mali (Minusma) a été tué mardi par une explosion au passage d'un convoi des Nations unies dans la région de Tombouctou.

« Aujourd’hui vers midi (mardi 24 novembre vers 12H00 GMT), un véhicule de la Minusma a heurté une mine ou un engin explosif dans la région de Tombouctou, l’explosion a entraîné la mort d’un membre du personnel civil de la Mission », a affirmé la mission de l’ONU dans un communiqué, sans dévoiler la nationalité de la victime.

Plus tard dans la soirée, le secrétaire général de l’ONU Ban Ki-moon a « condamné » l’attaque, évoquant l’utilisation d’un « engin explosif », selon un communiqué de son porte-parole. L’explosion s’est produite « à environ 25 kilomètres à l’ouest de Tombouctou sur la route de Goundam. Le véhicule faisait partie d’un convoi logistique de la Minusma », a précisé cette dernière.

« La Minusma ne se laissera pas intimider »

Le chef de la Minusma et représentant de Ban Ki-moon, Mongi Hamdi, cité dans le texte, se déclare « outré par cet incident tragique ». « La Minusma ne se laissera pas intimider par ces attaques et demeure déterminée à soutenir le peuple et le gouvernement malien dans leurs efforts pour ramener une paix durable au pays », a-t-il assuré.

« Ces attaques n’entameront pas la détermination des Nations unies à soutenir le peuple malien et le processus de paix », a renchéri Ban Ki-moon. La Minusma est la mission de maintien de la paix de l’ONU la plus coûteuse en vies humaines depuis la Somalie en 1993-1995.

Fermer

Je me connecte