Zimbabwe : la victoire contestée de « Monsieur moche », jugé trop beau

Par Jeune Afrique avec AFP

Maison Sere, le nouveau "Monsieur moche" du Zimbabwe. © Jekesai Njikizana/AFP

À 42 ans, Maison Sere a remporté vendredi 20 novembre le titre de "Monsieur moche", un improbable prix créé en 2012 au Zimbabwe. Une victoire que conteste "Monsieur moche" 2014 qui juge Maison Sere "trop beau".

« Je veux remercier Dieu pour ce titre. La dernière fois, je suis arrivé quatrième. Je veux remercier les juges de m’avoir désigné vainqueur cette fois », a déclaré Maison Sere, un chômeur de 42 ans au sourire largement édenté. C’est d’ailleurs sa dentition clairsemée, avec ses grimaces, qui lui ont valu de remporter le trophée face à cinq autres concurrents à Harare.

« Je suis naturellement moche, lui ne l’est pas »

Mais son principal adversaire, vainqueur depuis la création du prix en 2012, conteste sa victoire et dit l’avoir davantage mérité. Arrivé dauphin, William Masvinu juge en effet Maison Sere « trop beau » pour être le nouveau « Monsieur moche » du Zimbabwe. « Je suis naturellement moche, lui ne l’est pas. Il l’est seulement quand il ouvre la bouche », s’est-il indigné auprès de l’agence américaine Associated Press.

Un autre de ses adversaires a quant à lui dénoncé « une tricherie » : « doit-on perdre nos dents pour l’emporter ? ».

470 euros 

Si la victoire de Maison Sere a bien été validée, les membres du jury ont copieusement été sifflés par les partisans des autres prétendants. Le créateur et organisateur du prix, David Machowa, s’est de son côté montré satisfait de la cuvée 2015. « Le spectacle était très réussi », a déclaré celui qui explique « célébrer la beauté dans la laideur ».

En attendant, Maison Sere remporte une coquette somme : un chèque de 500 dollars américains, soit 470 euros. Un chèque conséquent, dans un pays où le revenu mensuel moyen par habitant s’élève à 53,50 euros.

Déjà 200 000 inscrits


Chaque jour, recevez par mail les actus Jeune Afrique à ne pas manquer


Curieux ? Voici un aperçu des newsletters ici